BRYTON est un acteur sérieux sur le marché des compteurs GPS en disposant d’un gamme complète qui vient de s’enrichir d’un nouveau venu le RIDER 10. Les GPS BRYTON sont des produits destinés à des cyclistes de tous les horizons, des professionnels aux amateurs, souhaitant un compteur assurant l’enregistrement des données et la lecture des éléments comme les segments de chez STRAVA et les informations relatives à leurs transmissions électriques DI2 de chez SHIMANO.

Sur le papier, le RIDER 530 dispose d’atouts alléchants comme son prix absolument imbattable pour ses compétences avec le capteur de cadence ou/et la ceinture HMR. La communication Bluetooth, ANT+ et Wifi ne vous laisseront pas indifférente.

UN BREF COMPARATIF « RIDER 60 ET RIDER 530 ».

Le BRYTON RIDER 530 est resté GLOBALEMENT dans cette dynamique à quelques exceptions près :

  1. Abandon de l’écran tactile et couleur,
  2. Ecran légèrement plus petit,
  3. Disparition de la cartographie pour le suivi d’un parcours.
  4. Repositionnement des boutons.

Mais le RIDER 530 se démarque totalement de son prédécesseur RIDER 60 par l’arrivée d’une vraie communication entre le GPS et le smartphone par le biais de l’application BRYTON. « On le verra un peu plus bas, cette application simplifie grandement la migration des données vers le nouveau site de la marque thaïlandaise ».

La prise en charge de la transmission DI2 et du capteur de puissance place le BRYTON RIDER 530 dans la catégorie des GPS haut de gamme.

DANS LA BOITE DU RIDER 530

Ce GPS est disponible dans une multitude de versions en fonction de la présence des capteurs dans le pack « ceinture HMR, capteur cadence ou de vitesse ». Point commun dans la boite, c’est la présence d’une fixation potence ou cintre et d’un support frontal. La technologie embarquée est identique dans l’ensemble des versions avec la présence du Bluetooth, Wifi et de l’ANT+.

  • Câble USB,
  • Support frontal et adaptateurs,
  • Supports et courroies,
  • Clé BTR,
  • Guide d’utilisation de l’appareil.

Pour la tarification, BRYTON est bien placé avec un GPS oscillant entre 170 et 210€ dans sa version haut de gamme.

UNE COMMUNICATION RENFORCEE…

Pour le BRYTON RIDER 530, la communication va bon train et elle assure une multitude de dialogues permettant d’ultra simplifié la vie pour les mises à jour du GPS. L’envoi des données vers la toute nouvelle plateforme de chez BRYTON le site active.brytonsport.com s’effectue directement avec l’application sur smartphone.

Mais, on reste un peu sur notre faim, la communication est tout de même trop silencieuse avec le smartphone, pas de notification, SMS ou d’appel rentant. La communication Bluetooth demande à évoluer.

PRISE EN MAIN

En abandonnant totalement l’écran tactile, la navigation dans les différents menus s’effectue avec les boutons de RIDER 530.

Avec ce GPS vous disposerez de cinq boutons, deux sur le côté gauche pour aller de bas en haut dans les menus et de page à page durant l’enregistrement d’une sortie.

Un bouton à droite pour allumer le GPS et activer le rétro-éclairage du RIDER. Les deux boutons sur le bas de l’écran permettent d’activer ou de valider une action pour le bouton de droite. Celui de gauche assure la mise en pause manuelle de l’enregistrement ou finalise l’enregistrement. Il assure aussi le retour en arrière durant la navigation dans les menus. Pour la pause, il n’est pas nécessaire d’appuyer sur le bouton de gauche, cette fonction est automatisée sur le 530.

POUR BIEN DEMARRER…

Avant de vous lancer dans le paramétrage de l’appareil, il est vivement recommandé de vérifier si une mise à jour est disponible. Elle peut corriger d’éventuels bugs et apporter de nouvelles fonctionnalités.

La première action va être d’installer sur votre smartphone l’application BRYTON Active et de se créer un compte. Si vous disposez d’un compte STRAVA et Trainingpeaks, pensez à les associer à l’application. Vos données migreront à chaque jumelage du GPS à l’application smartphone vers ses plateformes web.

En pratique, le jumelage est relativement simple, il suffit de vérifier que le Bluetooth est bien actif sur votre smartphone, d’ouvrir l’application d’aller dans réglages -> Paramètres utilisateur, Gérer l’appareil et de cliquer sur le bouton +. Pour les smartphones modernes, opter pour WLAN pour voir apparaître à l’écran du GPS un QRcode. Le jumelage s’effectue automatiquement.

Vous pourrez observer le téléchargement d’une éventuelle MAJ et son installation s’effectuera. Vous pouvez maintenant paramétrer le BRYTON RIDER 530.

La seconde serait d’installer sur votre ordinateur le logiciel Bryton UPDATE. Celui-ci vous permettra de mettre à jour votre GPS, de lui envoyer des entrainements, et de mettre à jour vos données personnelles dans le GPS.

http://www.brytonsport.com/products/support_sdownload?lang=eng

JUMELAGE AVEC DES CAPTEURS

Le jumelage avec un capteur est à réaliser uniquement avec le GPS. Il faudra préalablement installer le capteur sur le vélo ou sur vous pour la ceinture en humectant à droite et à gauche les surfaces en contact avec la peau et se rendre dans le menu « Réglages -> Capteurs » et de sélectionner la rubrique. Une fois cette opération réalisée, vous pouvez passer à l’installation du GPS sur votre vélo.

SUR LE CINTRE, LA POTENCE OU EN FRONTAL

On ne va pas s’étendre sur le sujet, mais vous pouvez dans l’ensemble des packs, installer le RIDER alternativement sur le cintre ou la potence avec son support classique et deux courroies. Il n’y a rien à redire, c’est stable.

Si vous préférez le support frontal, sachez qu’il est possible de positionner le GPS sur le devant du vélo ou d’inverser le support pour placer le GPS au-dessus de la potence. Là encore rien à redire.

SUR ET APRES LE TERRAIN

Pour activer l’enregistrement, il suffit d’appuyer sur Start et d’aller rouler. La bonne nouvelle, c’est l’automatisation de la fonction Pause Auto. Ayant peu l’habitude de lire les notices (que je trouve toujours indigeste), j’ai ruiné mon premier enregistrement en le stoppant manuellement et en oubliant de le réactiver. N’ayant pas d’indications à l’écran du GPS de la mise en Pause Auto, je suis passé totalement à côté de cette information.

Pour les panneaux, vous disposerez d’un nombre très important de données « temps, distance, DI2, etc. ». Dommage, il n’est pas possible de paramétrer la rotation des panneaux contrairement aux produits de chez Garmin. Cette possibilité serait la bienvenue sur le RIDER 530.

Le guidage est lui plus un suivi de tracé, qu’une aide avec des informations. Si sur la route, on peut facilement suivre le parcours, c’est une action bien plus compliquée à VTT surtout quand vous arrivez sur une fourche. L’absence de cartographie, même monochrome, complique un peu la compréhension et oblige dans le cas d’un suivi de parcours d’accepter le fait de revenir de temps à autre sur ses pas afin de reprendre le bon chemin. Le réglage du zoom sera primordial.

En finalisant l’enregistrement, le RIDER 530 vous propose une première lecture des données. Un petit tour dans l’historique, vous pourrez relire vos données et transformer l’enregistrement en parcours. Très appréciable, lorsque l’on souhaite refaire un même parcours et bénéficier du guidage.

En jumelant votre RIDER 530 à l’application BrytonActive, vous pourrez transférer vos données vers le site Active Bryton.

« Dommage, cette action n’est pas autonome comme chez la concurrence ».

Par contre le transfert vers les plateformes STRAVA est relativement rapide.

UNE AUTONOMIE MONSTRUEUSE

Le grand point fort du RIDER 530 est incontestablement la durée de la batterie. Lorsqu’un constructeur annonce une durée, il y a toujours un delta important entre la théorie et la pratique. Avec le RIDER 530, on est bluffé avec ses 30 heures d’utilisation sans avoir à recharger de l’appareil.

Malgré son grand écran 2.6 pouces, le BRYTON se place dans le haut du panier des GPS ayant une telle autonomie.

Pour obtenir cette durée, l’écran est monochrome, le dialogue avec le smartphone est minoré « Pas de Livetrack » par exemple.

PLANIFIER ET ENVOYER UN PARCOURS.

Pour le RIDER 530, vous avez trois possibilités pour vos parcours. La première est d’aller piocher dans votre historique pour transformer l’un de vos enregistrements en tracé. Cette action est simple et ultra rapide.

 

La deuxième, c’est de déposer un ou des fichiers .gpx dans le dossier «ExtraFiles». Le GPS va transformer et envoyer le ou les fichiers dans le dossier « tracks ». Les parcours sont maintenant lisibles et utilisables.

La troisième solution est d’utiliser l’application « Bryton2 » ou le site web pour créer des parcours en boucle ou d’un point à un autre et de l’envoyer vers votre RIDER 530. Cette dernière est relativement simple à utiliser. L’inconvénient, seuls les cyclistes de route peuvent utiliser cette fonction. On est en présence d’un fond de carte OSM ou Google, peu exploitable pour le VTT. De plus, il faut impérativement utiliser la plateforme Training Peaks pour importer le fichier vers le GPS.

ANALYSER VOS DONNEES

Après une sortie ou un entrainement, on a envie d’analyser nos différentes données. Trois choix s’offrent à vous pour le faire. La première, tout se passe sur le GPS pour lire les données à la fin de l’enregistrement. Vous pouvez aller les lire également dans l’historique.

« C’est très bien fait et la navigation est simple ».

La deuxième est d’exporter vos données via l’application BRYTON sur smartphone. Le transfert est plus un peu plus long. (Il faut compter une à deux minutes).

Avec l’application, vous pourrez partager votre sortie sur les réseaux sociaux en ajoutant une photo. « C’est sympa et facile à faire ».

La troisième est d’utiliser le site active.brytonsport.com pour analyser vos données. BRYTON a eu l’intelligence d’utiliser la même charte graphique entre le site web et l’application. « C’est très pratique et facile à appréhender ».

JE N’AI PAS TESTE

N’ayant pas de vélo avec une transmission DI2, je n’ai pas pu vérifier la synchronisation et la lecture des données à l’écran du GPS, tels que le rapport engagé ou la lecture de niveau restant de la batterie de transmission de chez Shimano.

N’ayant pas de compte Premium chez STRAVA (Par choix personnel et pour le coût au mois), je n’ai pas pu vérifier le fonctionnement de cette option qui s’impose aujourd’hui comme une attente chez beaucoup d’entre vous. Toutefois, BRYTON vient de publier une MAJ apportant des correctifs sur le transfert et le fonctionnement des segments STRAVA.

BILAN DU TEST : UN GPS INTERESSANT

Après le RIDER 60 et ses petits problèmes d’écran tactile, BRYTON a fait un virage à 180° avec le RIDER 530 en proposant exclusivement une navigation par le biais des boutons. BRYTON n’est pas une exception dans ce choix, puisque WAHOO a fait le même tout comme GARMIN avec son EDGE 520.

Dans un premier temps, j’ai été un poil frustré voire déçu de la disparition du tactile, mais au fur et à fur du test, je me suis accommodé à cette manipulation.

Au point que BRYTON sur ce GPS a surtout corrigé un manque important en apporter le Bluetooth et le WIFI qui lui permet de se passer pratiquement d’un ordinateur pour importer ou exporter vos données. « Ce qui manquait cruellement à l’excellent RIDER 60 ».

La nouvelle version du site web comme l’application apportent un intérêt certain à ce RIDER 530. On peut le dire, BRYTON a comblé un retard important vis à vis de la concurrence « GARMIN, POLAR et du dernier arrivé Wahoo ».

Souhait :

J’aimerais bien voir arriver dans une MAJ la possibilité d’avoir une rotation des différents panneaux des données.

J’aimerais bien pouvoir lire à l’écran du GPS, qu’il vient de passer en mode pause ou qu’il reprend l’enregistrement.

Regret :

L’absence de cartographie n’est pas rédhibitoire, mais c’est un manque certain pour le VTTiste que je suis. Un fond de carte monochrome comme sur le WAHOO permettrait de faire l’affaire et n’apporterait pas de surconsommer en batterie.

Points forts :

Du côté de l’analyse des données, l’application comme le site web font le taf sans avoir à rougir de la concurrence.

Le BRYTON RIDER 530 est un très bon GPS et fiable. Je n’ai rencontré qu’un seul problème de transfert de données durant mon test. Le point fort est incontestablement la durée batterie du RIDER 530. Seuls les LEZYNE ou WAHOO peuvent rivaliser avec lui.

Sa simplicité d’utilisation est l’autre point fort de ce GPS tout comme l’excellente lecture des données en roulant.

Le prix est lui aussi un argument de taille, puisqu’il est actuellement de 170 à 210€ pour la version la plus complète.

Pas encore disponible à la vente, mais BRYTON va très prochainement commercialiser une nouvelle génération de capteurs plus discrets et simples à installer sur votre vélo de route ou VTT.

Je vous invite à lire cette article ;)

https://www.actuduvttgps.fr/2017/03/24/du-nouveau-chez-bryton-un-gps-et-des-capteurs/

Cet article a été lu 5998 fois