La présentation annuelle des produits 2018 frappés de la pomme nous a permis de découvrir les dernières nouveautés de la firme californienne. Ce n’est pas la grande révolution pour l’iPhone 8 et l’iPhone 8 plus. Par contre, pour sa montre connectée l’Apple Watch série 3, c’est une petite révolution.

Au-delà des nouvelles caractéristiques techniques, c’est avant tout en autonomie que la montre a beaucoup évolué comparativement aux précédentes séries. Si la Watch 1 était toujours tributaire de la présence d’un iPhone, la Watch 2 pouvait enregistrer vos données grâce à la présence d’une puce GPS. La Watch de troisième génération pourra recevoir des appels et surtout exploiter le système de suivi « beacon » (du type Livetrack) de chez STRAVA sans la présence d’un iPhone, grâce à la présence d’une eSIM.

C’est une bonne nouvelle pour les personnes souhaitant partager leur position sans pour autant s’encombrer de la présence d’un téléphone. 

Pour rappel : STRAVAV BEACON

« Votre famille, amis ou contrats auront un œil sur vous. L’idée n’est pas de s’introduire dans votre intimité, mais bien d’avoir de l’aide en cas d’accident en permettant à un ou des contacts de disposer d’un lien url donnant votre position ».

PUCE GPS ET ESIM

Donald TRUMP et son protectionnisme sont-ils passés par là ? Tout comme le dernier GARMIN EDGE 1030, la Apple Watch 3 n’est pas compatible avec le système GPS européen. Dommage, l’Apple Watch 3 aurait pu gagner en précision sur l’enregistrement des données. La bonne nouvelle vient surtout de la présence d’une puce cellulaire eSIM permettant à la montre de recevoir des appels téléphoniques, répondre à des messages et d’écouter de la musique sur Apple music. Le plus intéressant pour les sportifs, c’est la totale autonomie de la montre. Vous voilà soulagé d’un poids mort, il ne sera plus nécessaire d’emporter son téléphone avec soi.

« On peut facilement imaginer que les développeurs d’applications vont mettre à jour toutes les applications compatibles afin d’exploiter cette nouvelle donne. Il est très probable que STRAVA sera sûrement le premier à dégainer avec une mise à jour de son application »

DIALOGUE AVEC LES GPS ?

La présence de la carte eSIM dans la montre pourrait nous laisser penser qu’un dialogue serait possible avec nos GPS. Il m’est impossible le moment d’affirmer que cette connexion data de la montre permettra l’exploitation d’un échange de données avec le GPS. Cette possibilité pourrait s’avérer très intéressante à la condition que GARMIN travaille sur une application Garmin connect spécifique à l’Apple Watch afin d’exploiter les fonctions suivantes : Livetrack ou Grouptrack. Ce qui permettrait au processeur de la nouvelle montre de se passer de la présence du smartphone durant une sortie vélo.

PETIT BEMOL, UN SURCOÛT

Pour la France, seuls les opérateurs Orange et SOSH seront compatibles dans un premier temps avec la montre Watch 3 GPS + cellulaire pour rendre la eSIM fonctionnelle. Il faudra souscrire à un abonnement spécifique de 5€ par mois pour assurer l’autonomie de sa montre.

Si vous avez l’intention d’investir dans une Apple Watch 3 GPS + cellulaire, il faudra vous abonner très rapidement pour bénéficier de 6 mois gratuit sans frais de mise en service (10 € après la promo).

LES PRIX

On reste dans la même dynamique tarifaire que les années précédentes.

  • Apple Watch 3 Nike+ GPS : 369 € (38 mm), 399 € (42 mm)
  • Apple Watch 3 Nike+ GPS + Cellular : 449 € (38 mm), 479 € (42 mm)
  • Apple Watch 3 GPS Alu : 369 € (38 mm), 399 € (42 mm)
  • Apple Watch 3 GPS + Cellular Alu : 449 € (38 mm), 479 € (42 mm)
  • Apple Watch 3 GPS + Cellular Acier inoxydable : à partir de 649 € (38 mm) et de 699 € (42 mm)

Cet article a été lu 911 fois