Que serions-nous sans STRAVA notre réseau social préféré dédié aux partages de vos activités sportives ? Pour ou contre Strava et ses multifacettes, les débats sont ouverts. Le partage des données n’est jamais sans effet secondaire, bien au contraire. Sans s’en rendre compte, on laisse une mine d’informations à la portée de tous sur nos comportements, nos horaires de sorties sportives, notre matériel « vélo de route, VTT, etc. », nos parcours empruntés et jusqu’à notre lieu d’habitation parfois.

Un spécialiste en sécurité vient de mettre le doigt sur un problème relevant de la sécurité militaire. Lorsque les sportifs militaires font le tour du bataillon, de la caserne ou je ne sais quoi encore et activent la puce GPS de l’appareil, celle-ci enregistre leur parcours avec une précision chirurgicale.

Aussitôt l’enregistrement bouclé, les données migrent directement vers Strava. Le parcours est à la disposition de toute la planète sportive pour revenir courir ou rouler sur vos traces… ou pas ???

 

Ces messieurs les terroristes vous remercient de la précision du relevé des lieux ;)

Tobias Schneider, un spécialiste en sécurité vient de publier cette information sur son compte twitter.

Dans ce contexte, on peut comprendre l’ampleur du problème de sécurité national et voire internationale que cela peut engendrer.

Pour nos sportifs, le problème est lui aussi identique avec le partage de nos données.  Les cybers voleurs sont bien informés et c’est un fait constaté.

Activation de l’enregistrement à la barrière de la maison, un horaire identique de départ, etc. sont autant d’informations que l’on laisse à la portée de tout le monde. Savez-vous réellement avec qui vous partagez vos données ??? La question est en droit d’être posée.

Dans le fait mis en avant par Tobias Schneider, comme vous le savez sûrement, STRAVA aime bien colorier d’un orange bien vif les secteurs les plus empruntés par les sportifs. Autant de données exploitables pour des personnes mal intentionnées qui peuvent les utiliser à votre insu pour commettre un vol.

Pour les militaires, il suffit de désactiver la puce GPS de la montre connectée ou du GPS pour cycle. Les données seront toujours enregistrées sans pour autant partager le parcours réalisé.

Pour nous les sportifs, sachez qu’une étude allemande et anglaise a mis en évidence le rôle qu’ont joué les réseaux sociaux pour permettre aux voleurs de connaître vos habitudes journalières et sportives.

Pour les sportifs :

  • Faire le ménage dans nos abonnés (surtout les personnes n’ayant aucune activité physique récente),
  • Verrouiller vos données permettant de localiser votre domicile,
  • Activer la fonction masquer votre maison dans Strava.
  • Demander une validation avant d’accepter un nouvel abonné.

Le fait de rendre ses données enregistrées privées par défaut permet de garder le contrôle sur les éléments que vous souhaitez partager ou pas.

Il en va de même avec vos photos. Les smartphones sont eux-aussi équipés de puce GPS. La photo va contenir cette information de localisation.

Après une petite vérification, les réseaux semblent bloquer cette donnée lorsque la photo se trouve sur leurs serveurs. Pour Strava, il est un peu moins facile de copier les photos se trouvant ajoutées aux parcours réalisés. J’ai dit moins facile, mais pas impossible pour autant… ;)

Dans les milieux scolaires primaires et secondaires on sensibilise les adolescents à l’utilisation des réseaux sociaux et de leurs dangers. Sportifs nous devons nous aussi être plus attentifs aux risques encourus par ce partage trop systématique.

Restons vigilants…

Cet article a été lu 1335 fois