Où va s’arrêter la technologie embarquée sur nos vélos ? Depuis l’arrivée des compteurs GPS et des smartphones, l’électronique embarquée n’a cessé d’évoluer avec toujours plus de connectivités et de dialogues inter-appareils « Capteurs, système de gestion des VAE, partage de données en live » pour nous informer ou alerter des contacts en cas de problème.

Après une première immersion dans l’ultra connexion avec son ShockWiz (lire l’article), SRAM remet le couvert avec un capteur de pression nommé TyreWiz. Cette technologie n’est pas novatrice dans l’univers du cycle.

Il y a quelques années, une start-up américaine avait déjà proposé ce type d’accessoire (connecté à un GPS de chez GARMIN, le EDGE 810) sur le site Kickstarter sans trouver les fonds nécessaires pour conduire à bien son projet et le commercialiser.

Ce type de capteur a disparu du circuit en tout cas pour le cycle avant de faire son grand retour à l’Eurobike 2017. C’est le constructeur de pneumatique français « Hutchinson » qui a présenté un nouveau modèle de capteur de pression venant s’installer dans la gorge interne de la jante et permettant d’informer à l’écran du GPS ou d’une application sur smartphone d’une perte de pression.

Eh bien SRAM aura coupé l’herbe sous le pied à Hutchinson en commercialisant son système le premier (prévu pour juin 2018). On le verra un peu plus bas, SRAM et Hutchinson n’ont pas fait les mêmes choix techniquement.

UTILE OU PAS A CHACUN DE SE FAIRE SON OPINION …

La première question que l’on peut se poser : cette information est-elle bien utile et nécessaire pour prendre conscience d’une perte de pression dans nos pneumatiques ? C’est à chacun d’entre nous de répondre à cette question en fonction de ses besoins et attentes.

« Ce type d’information est très répandu aujourd’hui dans l’automobile. On ne s’est jamais posé la question sur son utilité et sans même savoir où et comme est prise l’information ».

On pourrait tout de suite avoir un jugement catégorique sur le système TyreWiz en le plaçant dans la catégorie des accessoires chers, voire beaucoup trop cher (260€) pour venir l’installer sur la valve du vélo. Mais les équipes professionnelles pourraient anticiper le changement d’une roue en observant une chute de pression et abaissant sensiblement la performance d’un compétiteur. Julien Absalon à Londres aurait pu défendre son titre acquis quatre ans plus tôt en ayant l’information de sa crevaison lente.

Il ne faut pas exclure trop rapidement les sportifs amateurs et randonneurs qui pourraient eux aussi trouver un intérêt à installer le système TyreWiz sur leurs vélos afin d’optimiser les réglages de la pression dans les pneumatiques.

CAPTEUR DE PRESSION QUARQ TYREWIZ

Pour dialoguer, le capteur va utiliser l’ANT+ pour les GPS de chez GARMIN et le Bluetooth pour l’ensemble des smartphones. Dans les deux cas, il faudra installer une micro-application sur le GPS GARMIN (CONNECT IQ) et une application sur le smartphone.

Pour dialoguer instantanément avec l’application, le capteur utilise le NFC (outil de communication). La pression est analysée avec une tolérance de +/- 2%.

Il sera possible de définir une plage de tolérance comprise entre 1,80 à 2 bars. Lorsque vous êtes en dessous des 1,8bars, vous serez informés par le biais d’une led sur le côté des capteurs.

Les capteurs sont également dotés d’une mémoire interne permettant d’enregistrer les données de pressions, compressions, etc. vous permettant de les analyser à votre retour d’entraînement. Il n’est pas nécessaire d’avoir son smartphone sur soi durant les sorties. Cette analyse vous permettra d’ajuster ou corriger la valeur de pression en fonction de vos besoins, ressenti, morphologie et du type terrain pratiqué.

Pour le poids, le capteur pèse 10gr et va venir se visser sur le haut de la valve (tubeless ou pas). Ce système est compatible uniquement avec les valves PRESTA. Démonter l’obus et venez visser le TyreWiz, il ne sera pas nécessaire de démonter le capteur pour ajuster la pression, Il est équipé d’une valve. La durée d’utilisation est annoncée jusqu’à 300h par SRAM. Le capteur est résistant à l’eau et à la poussière puisqu’il est certifié IP67.

« Reste à savoir comment va se comporter le capteur avec une exposition au liquide préventif contenu dans les pneus tubeless ».

Pour le prix, il faudra investir tout de même 260€ pour bénéficier de cette technologie.

LIEN : https://www.quarq.com/product/quarq-tyrewiz/

Cet article a été lu 365 fois