Depuis l’arrivée de STRAVA sur le web et sur nos smartphones, le site communautaire a beaucoup évolué tout en gardant une sobriété remarquable. A un point que STRAVA a su s’imposer comme la plateforme incontournable des sportifs compétiteurs jusqu’aux randonneurs occasionnels. Au-delà de l’aspect de cette approche compétition bon esprit, STRAVA est devenu le réseau social numéro 1 pour partager, comparer ses entrainements et sorties entre sportives et sportifs.

Ils ont surtout su innover en proposant les fameux et controversés segments en live donnant lieu à un classement sur des fragments de route ou de sentiers. Segments que l’on retrouve en live sur de multiples appareils destinés à enregistrer nos sorties telles que les montres connectées et sportives et les compteurs GPS dédiés à la performance.

BRYTON, GARMIN, LEZYNE, MIO, SIGMA et bien d’autres encore, disposent d’une fonction d’affichage spécifique à l’écran du GPS vous permettant de vous mesurer à des adversaires virtuels ayant emprunté les mêmes routes ou sentiers.

« Qui n’a jamais été tenté par simple curiosité, d’analyser son parcours pour visualiser ses temps et son classement sur ces fameux segments ».

En quelques chiffres, on comprend tout de suite l’importance de STRAVA.

  • 25 activités téléchargées par seconde, et 15,3 millions chaque semaine,
  • Plus de quatre millions de photos sont partagées chaque semaine sur Strava,
  • 85 millions de commentaires et de kudos sont échangés chaque semaine par les utilisateurs de Strava,
  • 2,3 milliards de kudos ont été échangés l’année dernière,
  • Plus de 1 100 sportifs professionnels utilisent Strava,
  • Un million de sportifs rejoignent Strava tous les 30 jours,
  • Plus de 32 millions d’utilisateurs de Strava téléchargent des activités dans 195 pays.

Côté compatibilité, Strava est utilisé sur plus de 300 téléphones mobiles et appareils compteurs GPS compatibles.

Mais c’est surtout une entreprise de plus de 165 employés, la plupart à San Francisco, mais aussi à Denver, Hanovre et Bristol. STRAVA projette de s’implanter prochainement en Asie.

BYE BYE PREMIUM BIENVENUE A SUMMIT

Depuis le 1er août 2018, STRAVA a remplacé son offre premium par un abonnement à trois entrées répondant au nom de SUMMIT.

SUMMIT se compose de trois packs qui sont :

  • Entrainement,
  • Analyse,
  • Sécurité.

Chaque pack répond à un ou des besoins pour vous accompagner durant vos entrainements ou sorties sportives.

Vous avez toute liberté de choisir et de composer votre pack en optant pour 1, 2 ou l’ensemble des offres.

Le pack Entraînement est axé sur les objectifs et les indicateurs, s’adresse aux sportifs qui se préparent pour une course comme à ceux qui souhaitent simplement améliorer leur forme.

Il comprend notamment les fonctionnalités suivantes :

  • Des programmes d’entraînement,
  • Le suivi GPS en temps réel sur les smartphones ou sur l’Apple Watch série 3 cellulaire,
  • Les objectifs personnalisés (temps, distance, puissance ou segments) pour rester motivé,
  • L’analyse de la course pour voir les fluctuations d’allure et les temps intermédiaires,
  • Des classements filtrés par catégories d’âge et de poids,
  • Et le détail des tentatives de KOM et de PR sur les segments Strava favoris des athlètes.

Le pack Analyse permet aux membres d’optimiser l’utilisation des appareils qu’ils connectent à Strava. Les données détaillées suivantes sont notamment proposées :

  • Analyse poussée de vos entrainements, allure et données fractionnées pendant l’entrainement.
  • Segments live pour se mesurer à d’autres athlètes de la communauté, vos amis ou tenter de battre ses propres records en temps réel,
  • Analyse de la puissance pour retranscrire les données des capteurs de puissance et évaluer ses performances et sa condition physique, et mesure d’effort,
  • Aide les sportifs à s’entraîner systématiquement au niveau optimal pour améliorer leur condition physique sans risquer la blessure.

Le pack Sécurité permet de partager votre position en temps réel à des contacts préalablement désignés. Vous pourrez arpenter les bitumes et les sentiers en toute sécurité. Il sera possible de visualiser vos déplacements sur une carte personnalisée et toujours en temps réel. Il est également possible de programmer un horaire de retour. Si le cas échéant, vous n’êtes pas de retour en temps et en heure pour une bonne ou mauvaise raison, vos contacts reçoivent une alerte.

QUEL PACK PRENDRE EN FONCTION DE SON EQUIPEMENT ?

En fonction de l’appareil « compteur GPS, smartphone ou montre connectée » qui va vous accompagner, vous ne pourrez pas utiliser toutes les fonctionnalités des packs.

  • Le pack entrainement est destiné aux personnes utilisant leur smartphone ou une montre connectée tournant avec l’application STRAVA.
  • Le pack analyse est lui prioritairement destiné à des utilisateurs de montres sportives « POLAR, GARMIN, SUNNTO etc. » et tous les GPS « BRYTON, GARMIN, LEZYNE, MIO, POLAR, SIGMA, etc. » pouvant gérer les segments en live. Il est toujours possible de prendre ce pack pour analyser ses données une fois de retour chez soi.
  • Le pack sécurité nécessite d’utiliser l’application tournant sur un smartphone ou une montre connectée. Cette option n’est pas compatible avec les compteurs GPS.

Actuellement GARMIN est le seul à permettre d’utiliser l’un des deux systèmes de suivi en live. Il est possible d’activer dans l’application Garmin Connect Mobile soit LIVE TRACK ou le système BEACON de STRAVA.

LES PRIX

Pour les abonnés premium rien ne change réellement. L’abonnement reste au même prix à l’année et les utilisateurs bénéficieront de la globalité des options. Pour les nouveaux abonnés, le coût sera de 2,99€ l’option ou 7,99€ par mois pour le pack total. L’offre annuel est de 23,49€ pour un seul pack et de 59,99€ pour les trois packs.

Au final, ce n’est pas la grande révolution chez STRAVA, on a juste la possibilité de choisir le pack ou les packs qui correspondent à nos besoins. J’aime bien cette liberté de choix.

En découpant son ancienne offre premium, STRAVA pourrait bien voir le nombre d’abonnés augmenter significativement.

Ce qui serait un plus pour l’application comme pour le site web, serait d’identifier plus justement le type de vélo utilisé : route, tout terrain ou VAE surtout lorsque l’on exporte les données d’un compteur GPS. Le fait de rouler avec VTTAE rend l’algorithme du site web un peu fou.

www.strava.com

Cet article a été lu 874 fois