Comme quoi, le jeu du CAP ou PAS CAP peut vous conduire à vivre des expériences extraordinaires sportivement sur l’une des plus belles épreuves de VTT au monde, la ABSA CAPE EPIC. C’est bien ce que risque de vivre l’ancien rugbyman Frédéric MICHALAK. Après avoir quitté le club de Toulouse pour aller s’installer et jouer au rugby en Afrique du Sud, Frédéric y a rencontré l’amour et un oncle VTTiste, un poil chambreur ;).

Le récent retraité du LOU (son dernier club de rugby à Lyon) a annoncé sur RMC sport sa participation à la course ABSA CAPE EPIC se déroulant du 17 au 24 Mars 2019.

Frédéric reconnaît bien volontiers s’être bien fait un peu avoir, ne connaissant pas spécialement cette épreuve sportive.

Comme tout champion qu’il est, il va relever le défi et il prépare avec sérieux cette nouvelle échéance sportive en s’entrainant de deux à trois fois par semaine. Tout athlète de haut niveau qu’il est, Frédéric reconnaît bien volontiers que le vélo est un sport exigeant physiquement, mentalement et techniquement.

Si vous ne connaissez pas encore le ABSA CAPE EPIC, c’est un peu plus de 624Km réalisés sur 7 étapes + un prologue, le tout avec 17000m de dénivelés. Les paysages sont tous plus beaux les uns que les autres.

Je ne manquerai pas de suivre les exploits de Frédéric MICHALAK pour un ensemble de très bonnes raisons. Le rugby est rentré dans ma vie et bien avant le VTT ;)

Et j’ai une profonde admiration pour le parcours sportif de Monsieur Frédéric MICHALAK.

Cet article a été lu 594 fois