• Compact,
  • Ultra Connectivité « capteurs, accessoires et smartphone »,
  • GPS, GLONASS et GALILEO,
  • Fonctionnalités,
  • Lecture des données irréprochable grâce à son écran,
  • LiveTrack, segment live et détection d’incident,
  • Utilisable pour le VTT, le GRAVEL ou la ROUTE.

En remplaçant son EDGE 25 et 20 par le EDGE 130, GARMIN a créé une petite surprise gardant une même ligne de conduite en commercialisant un GPS dépourvu d’un écran tactile. Ce qui place le EDGE 130 dans la continuité du EDGE 520 et EDGE 520 PLUS.

Malgré le fait que ce GPS soit l’entrée de gamme de chez GARMIN, le EDGE 130 cache un tempérament de feu et une multitude de compétences qui pourrait bien vous surprendre.

Il est surtout le dernier GPS possédant un écran monochrome chez GARMIN, en faisant ce choix, il est en concurrence directe avec les BRYTON, LEZYNE, POLAR, SIGMA et WAHOO. Pour un prix allant de 200 à 250 € pour la version la plus complète du EDGE 130, il est l’un des plus chers dans la catégorie des GPS compacts.

GARMIN a fait un choix très risqué avec le EDGE 130 en l’amputant d’une cartographie, que l’on retrouve de plus en plus sur cette gamme de compteur chez les concurrents. Cette orientation pourrait bien sceller un avenir commercial morose à ce compteur GPS séduisant et très attractif.

BRYTON ne cache pas son ambition de venir jouer les troubles faits et va très prochainement commercialiser le RIDER 450 et AERO 60 qui disposeront d’une cartographie monochrome, d’un guidage et bien plus encore (LIRE LE TEST TRES PROCHAINEMENT).

Vous l’aurez compris pour s’imposer comme un GPS incontournable dans sa catégorie, le GARMIN EDGE 130 doit avoir des arguments de taille pour faire oublier ce petit point négatif.

TROIS VERSIONS POUR UNE MÊME COMPETENCE.

Le GARMIN EDGE 130 est disponible dans trois versions : la première est la version de base proposée sans le moindre capteur pour 199,99€, la seconde est le PACK HR pour 250€ et la dernière version porte le nom de MTB, version que j’ai souhaitée vous présenter dans ce test.

Quel que soit votre choix, le compteur GPS disposera des mêmes compétences, seul le nombre des accessoires variera.

EDGE 130 EDGE 130 PACK HR EDGE 130 MTB
·       EDGE 130,

·       Support standard,

·       Fixation,

·       Câble de chargement/données,

·       Manuels.

EDGE 130,

Support standard,

Premium HRM,

Fixation,

Câble de chargement/données,

Manuels.

·       EDGE 130,

·       Support pour VTT,

·       Télécommande EDGE,

·       Housse en silicone,

·       Support standard,

·       Fixation,

·       Câble de chargement/données,

·       Manuels.

DANS LES GRANDES LIGNES

Il ne faut pas sous-estimer le EDGE 130, malgré sa petite taille (41x63x16mm), ce GPS cache des caractéristiques intéressantes comme la présence de l’ANT+, du Bluetooth et la possibilité de se jumeler avec un très grand nombre d’accessoires de chez Garmin tels que : la famille VARIA au grand complet, un capteur de puissance et la possibilité d’installer des widgets QI. 

Le jumelage avec un smartphone et l’application Garmin Connect mobile lui permet de disposer des segments en live, de lire la météo et de transmettre votre positionnement avec le LiveTrack. La lecture des SMS et appels rentrants sont également disponibles sur ce GPS.

TEST DU GARMIN EDGE 130

Pour ce test, j’ai souhaité prendre la version la plus complète des trois, la version MTB. Même si l’appellation pourrait laisser croire qu’elle est primordialement destinée au VTT, ce pack peut convenir à toutes les pratiques du vélo.

PETIT ECRAN AVEC LE RENDU D’UN GRAND

Son écran de 1,8 pouces monochrome est d’une fluidité et d’une réactivité bluffante. Le EDGE 130 a un rendu bien supérieur à un EDGE 820, EXPLORE 820 et le dernier en date le EDGE EXPLORE. Seul le EDGE 1030 fait mieux. Concernant la lecture des informations, le EDGE 130 a un l’excellent rendu quel que soit l’exposition au soleil.

Un point intéressant, il est possible d’ajuster le niveau de luminosité du EDGE dans les modes suivants «haut, moyen et bas», bien pratique.

Très franchement, ce GPS dispose d’une très bonne lecture et d’une visibilité à toutes épreuves et quelle que soit la luminosité ambiante.

DES BOUTONS EXCLUSIVEMENT…

Malgré la généralisation des écrans tactiles sur les GPS, le EDGE 130 reste avec le EDGE 520 + l’un des rares de la gamme EDGE à utiliser des boutons pour piloter des fonctions comme START/STOP, LAP MANUEL, et le bouton power. Sur le EDGE 130, vous disposez de cinq boutons pour naviguer dans l’ensemble des menus et pour activer les fonctions d’enregistrements et bien plus.

Le fait de valider une action avec le bouton START est un choix judicieux offrant beaucoup de simplicité dans la manipulation du GPS. Le bouton LAP servant pour le coup à revenir au menu précédent.

JUMELAGE GPS / SMARTPHONE

Avant de se jeter dans la configuration du GPS, la première action est de le jumeler au smartphone pour quatre bonnes raisons.

1/ Le réglage d’une partie des paramétrages du GPS. (Données physiologiques)

2/ L’importation d’un parcours et l’exportation d’un enregistrement avec la plateforme Garmin connect.

3/ L’utilisation du LiveTrack et des alertes météos.

4/ La réception des SMS.

Toute cette communication s’effectue exclusivement avec le Bluetooth.

NAVIGATION DANS LE EDGE 130

Pour les menus, GARMIN a travaillé pour rendre la navigation simple et efficace. L’ajout d’une page de données est facilitée pour vous permettre d’obtenir des panneaux correspondant à vos besoins.

Le paramétrage est intuitif et sans prise de tête. Je le trouve même un peu mieux pensé que ses grands frères de la gamme EDGE.

Prenons un exemple, vous souhaitez créer un panneau. Il faudra dans un premier se rendre dans « Param.d’activité », « pages de données » et cliquer sur le bouton menu. On vous propose de créer une nouvelle page ou de sélectionner une page pré-créée telles que : Météo, Compas, etc. Vous avez un aperçu du rendu de la page fraîchement ajoutée. Vous pourrez ajouter jusqu’à huit pages sur le EDGE 130.

Sur le EDGE 130, vous ne pourrez configurer qu’un profil de vélo. Rien de bien grave en soi, lorsque vous finalisez l’enregistrement, le GPS vous demande d’identifier le type de vélo pratiqué « VTT, route, gravel … ».

UNE AUTONOMIE SEDUISANTE

Vu sa petite taille pour pourrait s’attendre à une autonomie n’excèdant pas les 10h sur ce GPS. Il n’en est rien, il peut enregistrer jusqu’à un peu plus de 12h sans être rechargé (C’est 3h de moins qu’annoncées par GARMIN). Ce qui place le EDGE 130 dans une très bonne moyenne sachant qu’il dialogue en permanence avec le smartphone pour le LiveTrack et pour les bulletins météo.

En ce qui concerne le jumelage avec les capteurs, je n’ai pas constaté de réduction dramatique du temps d’utilisation du GPS.

GPS + GALILEO « MIEUX OU PAS ? »

Avec le déploiement de la constellation de satellites européen Galileo et l’équipement de nos compteurs de cette compatibilité, on s’attend à une meilleure précision des informations de positionnement à l’écran. Sans la moindre cartographie, c’est un plus indéniable pour le GARMIN EDGE 130. Pour profiter de cette couverture, il faudra aller activer l’option dans le paramétrage du compteur pour bénéficier de cette double couverture.

Vous avez trois choix possibles dans le jumelage avec les constellations de satellites : le système GPS seul, GPS + GLONASS ou encore GPS + Galileo.

Quel est l’intérêt ? Lorsque la couverture du système GPS n’est plus satisfaisante, c’est le système européen qui prend le relais. L’amélioration vient surtout de cette caractéristique technique.

Pour avoir comparé le EDGE 130 à un tout nouveau GPS le HAMMERHEAD KAROO, je n’ai pas constaté de différence dans la qualité d’enregistrement du tracé.

GARMIN EDGE 130

HAMMERHEAD KAROO

IMPORTATION D’UN PARCOURS ET GUIDAGE

Pour une fois, il faudra se passer du logiciel Basecamp pour envoyer des parcours dans le EDGE 130. C’est l’un des points négatifs du GPS. Voici un semblant d’explication : comme le EDGE 130 ne dispose pas d’un fond de carte, ce qui est indispensable pour exploiter ce logiciel, ils ont décidés de couper la communication avec Basecamp.

Vous aurez tout de même un ensemble de solutions pour alimenter le GPS en parcours.

Solution 1 : Connectez le EDGE à un ordinateur et glissez le parcours dans le fichier Newsfiles. Ce fichier va migrer tout seul dans le dossier course en se transformant .FIT.

Solution 2 : Envoyez le parcours vers GARMIN CONNECT web ou mobile pour l’exploiter par le biais du Bluetooth vers le EDGE. C’est la solution la plus facile et la plus efficace. Je vous l’explique en vidéo pour faire plus simple.

Solution 3 : c’est de venir piocher dans votre historique pour refaire un même parcours.

Comme le EDGE 130 n’est pas compatible avec le widget ROUTE STRAVA, WIKILOC, KAMOOT, etc. la solution 2 est de mon point de vue bien plus rapide et efficace.

Pour le guidage, les informations de suivi sont claires et précises. La qualité de l’écran apporte beaucoup de facilité de lecture. L’identification du tracé à venir sur celui réaliser a été bien pensée. Lorsque vous sortez du parcours, le GPS va aussitôt vous informer que vous êtes hors parcours.

Si vous souhaitez prendre un peu liberté dans le suivi du parcours, le guidage ou suivi va s’arrêter et il reprendra aussitôt que vous serez de retour sur le parcours.

« En absence de cartographie, j’aurai aimé voir des flèches dans le tracé affiché à l’écran du GPS pour faciliter encore un peu plus la lecture », surtout que le EDGE 130 ne reconnaît pas le sens du parcours.

 

ENREGISTREMENT DES DONNEES

Pour le coup, GARMIN nous a habitué à commercialiser des GPS sans le moindre bug. On observe une finition approximative de la traduction en France des menus du GPS. Pour cette fois, j’ai constaté avec beaucoup de surprise un enregistrement des données d’altitude des plus farfelues.

« Malheureusement, aucune publication de GARMIN pour avertir les utilisateurs de ce petit problème technique et qu’il travaille à sa correction ». Ce dysfonctionnement passager est dernière nous, après une mise à jour, le problème vient d’être corrigé et les mesures de l’altitude sont de nouveaux cohérentes. 

GARMIN IQ

Sur le EDGE 130, on est limité dans l’utilisation des widgets de chez GARMIN IQ. Il sera possible d’installer uniquement des éléments permettant de configurer des pages de données. Dommage, il n’est pas possible pour le moment d’utiliser ROUTE STRAVA ou WIKILOC pour importer des parcours en se passant d’ordinateur (Garmin express) ou de l’application Garmin Connect Mobile.

Encore moins la possibilité d’utiliser les lampes de TREK comme sur l’ensemble de la gamme à l’exception du EDGE EXPLORE. Surtout que le EDGE 130 dispose d’une grande capacité à gérer des accessoires fonctionnant sous ANT+

FONCTION D’ALERTE,

Avec le EDGE 130, vous avez la possibilité d’activer des messages d’alerte pour vous rappeler qu’il est temps de boire ou de manger. Comme pour l’ensemble des EDGE, il est également possible de paramétrer des alertes sur :

  • La fréquence cardiaque,
  • La distance,
  • Les calories,
  • L’alimentation,
  • L’hydratation.

C’est dire que le EDGE 130 est un véritable compagnon de route et un assistant pour les têtes en l’air. ;)

 

PHYSIO TRUEUP, LE PETIT PLUS…

C’est une petite nouveauté pour une petite partie de la série EDGE. Vous avez la possibilité de stocker vos entrainements et historiques réalisés avec votre montre sur le GPS. Les données seront cumulées sur le EDGE 130.

LE EDGE 130 ET LES ACCESSOIRES

Dans la boite du pack MTB, on retrouve un nombre important d’accessoires tels que :

  • La télécommande (très pratique pour passer d’un panneau à l’autre),
  • Le support multi-positions et les supports classiques « potence/cintre »,
  • Une coque en silicone,
  • Une dragonne.

Ce qui étonne le plus, ce sont les possibilités qu’offre le EDGE 130 pour se jumeler avec un nombre impressionnant d’accessoires. L’ensemble de la gamme VARIA – que ce soit l’éclairage ou RADAR RTL 510 – est supporté par ce GPS. Encore mieux, il est capable de se connecter avec des capteurs de puissance. Ce qui fait de ce GPS, l’un des compteurs les plus compétents du marché. Pour les capteurs de puissance, les informations sont minorées à l’écran. Ils seront toute de même enregistrés et analysables sur les plateformes web ou applications.

Le EDGE 130 peut se jumeler avec l’ensemble des capteurs utilisant l’ANT+ ou le Bluetooth pour communiquer.

STRAVA – SEGMENT LIVE

Un point positif de plus pour ce compteur GPS, il est compatible avec les segments en live de STRAVA. L’affichage est fluide et très bien fait. On est identique au EDGE 1030 avec la couleur en moins. C’est dire les qualités intrinsèques du EDGE 130.

Pour les segments en live, il faudra disposer d’un compte SUMMIT et avoir préalablement sélectionné les segments sur le site STRAVA pour les importer par le biais de l’application Garmin Connect mobile. Une fois la synchronisation opérée, ils seront dans la mémoire du GPS. A l’approche d’un segment, l’affichage s’active et vous pourrez visualiser la longueur du segment et apprécier votre performance.

L’ergonomie et la lecture est encore une fois remarquables sur le EDGE 130.

UN ECRAN ETENDU

Comme sur l’ensemble de la gamme EDGE 820, 1030 et le EDGE 130, il est possible de partager les données d’une montre vers l’écran du EDGE lorsque l’on passe d’une activité nautique vers le vélo avant de finir sur le running. Les pratiquants du triathlon ou duathlon apprécieront sûrement cette fonctionnalité.

BILAN DU TEST

Malgré sa taille, le GARMIN EDGE 130 cache un tempérament de feu et un grand nombre de compétences. Ce GPS est une totale réussite à condition d’accepter l’absence de cartographie. Ce qui est un frein certain pour la pratique du VTT.  C’est moins problématique pour une utilisation sur la route. Vous l’aurez constaté, je n’ai pas fait de comparatif avec l’ancien EDGE 25 car le EDGE 130 le surclasse totalement.

L’absence d’un écran tactile n’est pas un handicap, bien au contraire, la navigation dans les menus a été très bien pensée. La présence de la télécommande dans la version MTB pallie très largement le tactile et simplifie le passage d’un panneau d’affichage à l’autre. Cette navigation très bien organisée est l’une des très bonnes surprises du GPS.

La synchronisation avec l’application Garmin connect Mobile assure le boulot pour l’importation, exportation d’un parcours ou pour mettre à jour le GPS. J’aurais aimé tout de même une liaison encore plus importante entre l’application permettant de paramétrer des panneaux de données avec un aperçu durant la configuration. 

L’écran est l’une des très nombreuses bonnes surprises sur ce GPS. Il assure une lecture efficace en toute circonstance. La durée de la batterie est aussi un point très positif sur ce GPS.

Pour les points négatifs :

Une fois encore, GARMIN commercialise un GPS à la traduction non finaliséz. A l’écriture de l’article, GARMIN semble avoir réglé ce type problème dans la dernière mise à jour. Le calibrage de l’altimètre n’est pas possible manuellement sur ce GPS. Là encore, les données ont été totalement farfelues dans un premier temps. J’ai souvent roulé sous le niveau de la mer. Toujours dans la dernière mise à jour, GARMIN a corrigé le problème.

« J’invite très sérieusement GARMIN à revoir au plus vite sa copie sur la cartographie. Sur le segment du EDGE 130, la concurrence est féroce.  Le BRYTON RIDER 450, le WAHOO ELEMENT BOLT et le LEZYNE MEGA C qui disposent tous les trois d’un fond de carte monochrome pourraient bien venir chatouiller le EDGE 130.

Aujourd’hui, ce qui fait encore la différence comparativement au trois GPS énumérés, c’est le nombre important d’accessoires associables avec le EDGE 130. »

Si vous souhaitez des informations complémentaires ou des explications précises sur les nombreuses fonctionnalités de GARMIN EDGE 130, laissez un commentaire ou cliquez sur contact.

OU TROUVER LE GARMIN EDGE 130

Cet article a été lu 546 fois