Il y a encore peu, on n’aurait jamais osé se poser la question, tellement la réponse était évidente entre l’utilisation du GPS ou d’un smartphone. Il faut bien le reconnaître, nos smartphones étaient avant tout des téléphones dépourvus de fonctions et d’applications pour mémoriser et partager nos activités sportives. L’utilisation d’une cartographie était pratiquement inexploitable due à une couverture réseau inégale. La durée de la batterie, l’étanchéité étaient des points rédhibitoires ne permettant pas de rivaliser avec nos GPS dédiés aux cycles ou aux sports outdoor. Pour avoir testé par le passé l’application TwoNav avec un iPhone 3, je n’ai pas pu obtenir plus d’une 1h ½ d’autonomie.

Aujourd’hui, il faut bien le reconnaître, les progrès des smartphones en matière d’étanchéité, de durée de la batterie, de la taille de l’écran et des applications ont redistribué les cartes. Nos smartphones peuvent maintenant concurrencer les meilleurs GPS sans avoir à rougir d’un comparatif.

Guidage, enregistrement du tracé et des données physiologiques, écoute de la musique, le smartphone n’a plus de limite. Encore mieux, avec l’application Bike Compter, vous pouvez également bénéficier d’un enregistrement de haute qualité et d’une alerte (envoi d’un SMS) en cas d’accident.

ON EST EN DROIT DE S’INTERROGER SMARTPHONE OU GPS ?

C’est bien dans ce contexte que j’ai souhaité tester le CROSSCALL TREKKER M1. La meilleure solution était également de comparer ce smartphone avec une application disponible sur un GPS et sur Google Play.

Le choix n’est pas compliqué, puisqu’il n’y a que TwoNav qui propose une application identique aux logiciels faisant fonctionner ses GPS ANIMA et ANIMA +.

QUI EST CROSSCALL ?

CROSSCALL est une jeune société française originaire d’Aix-en-Provence, spécialisée dans les téléphones destinés à une utilisation dans un environnement exigeant comme peuvent l’être les sports outdoor tels que le VTT, la randonnée ou pour une utilisation professionnelle.

Avec le TREKKER-M1 CROSSCALL souhaite proposer un smartphone à haut niveau de performance pour les sportifs de tous horizons.

Il faut bien le reconnaître CROSSCALL fait figure d’exception dans ce marché ultra concurrentiel dominé par les géants des smartphones que sont SAMSUNG, HUAWEI et APPLE.

TAILLE POUR LES CONDITIONS EXTRÊMES

Le CROSSCALL TREKKER-M1, la boue, la pluie ne lui feront pas peur. Ce smartphone est prédestiné pour résister à des expositions hostiles sans pour autant oublier qu’il est avant tout un smartphone avec des caractéristiques alléchantes tels que, la taille de son écran 4’5 pouces, une coque renforcée, la norme IP67 et la connectivité 4G sans pour autant oublier son capteur photo de qualité.

CARACTERISTIQUES :

DANS LA BOITE

A l’ouverture de la boite, on se trouve en présence d’un smartphone taillé pour barouder avec :

  • Un mousqueton,
  • Une clé permettant d’ouvrir le capot arrière,
  • Une paire d’écouteur filaire de qualité correcte,
  • Une prise secteur et un cordon d’une belle longueur,
  • Un film de protection déjà installé sur l’écran.

Franchement, il n’y a rien à redire concernant le contenu du pack du TREKKER-M1. Il est vrai, que j’aurai aimé voir sur le site, la possibilité d’ajouter en option un support vélo sachant qu’il est disponible dans la boutique en ligne.

PRISE EN MAIN

Rien de compliqué, il suffit comme pour l’ensemble des smartphones, de recharger le TREKKER-M1, de dévisser le capot arrière avec le tournevis fourni et d’y glisser votre carte SIM. Pour la prise en main des fonctions du smartphone, on reste dans du grand classique des appareils sous androïde 5.1.1 Lollipop.

Pas la moindre application gangrénante préinstallée sur le smartphone, c’est à vous de les installer, afin que le CROSSCALL réponde à votre besoin spécifique. On y reviendra un peu plus loin.

Pour la connectivité, on dispose d’un branchement micro USB classique. C’est un positionnement intéressant, vous permettant sur les longs déplacements d’y brancher une batterie additionnelle. La prise jack est sur le dessus de l’appareil. « Dans une utilisation VTT, j’utilise exclusivement un casque en Bluetooth ». Ce positionnement ne me semble pas des plus judicieux pour ma pratique. Côté boutons, ils sont au nombre de trois et en aluminium brossé.

« La prise en main est excellente ».

CONNECTVITES BLUETOOTH ET WIFI

Je ne vais pas revenir sur le wifi ou le Bluetooth pour l’usage domestique. Rien à redire, c’est super fonctionnel et stable. Je me suis avant tout concentré la connectivité wifi/Bluetooth avec les caméras embarquées destinées à la pratique du sport et leurs applications.

  • GARMIN ULTRA 30, GARMIN VIRB XE et l’application VIRB ELITE,
  • GOPRO HERO 3, SESSION 4 et l’application Capture.

Que ce soient avec les caméras de chez GARMIN ou de chez GOPRO, je n’ai pas rencontré le moindre problème de fonctionnement. J’ai constaté un affichage en live un peu moins rapide que pour l’iPhone. Mais rien de bien méchant.

L’utilisation des applications « Garmin VIRB et GOPRO CAPTUR » en connexion WIFI (smartphone/caméra) est particulièrement gourmande en énergie. Malgré tout comparativement à l’iPhone, le CROSSCALL est à son avantage sur la durée de la batterie.

Du côté de la puce GPS, CROSSCALL dispose du même type de couverture qu’un GPS cycle « satellite GPS et GLONASS ». Cela assure une bonne stabilité durant l’enregistrement des données.

Il en va de même avec les capteurs Bluetooth destinés à la pratique du sport. Installez l’application, STRAVA, CYCLEMETER, jumelez votre ceinture HMR et vous pouvez enregistrer vos données.

« Simple et efficace ».

A L’EPREUVE DU TERRAIN ET UNE BELLE AUTONOMIE …

Si on opte pour un CROSSCALL TREKKER M1, c’est sur le terrain que ce smartphone va se révéler un atout précieux. La taille de son écran 4,5 Pouces offre une très belle visualisation de la cartographie OSM ou IGN avec l’application TwoNav. Guidage et enregistrement sont vraiment irréprochables. Les applications STRAVA, BIKE COMPUTER tournent à merveille. Sur des randonnées de plus de 4h00, le CROSSCALL dispose d’une belle autonomie. Tout comme les GPS modernes, vous aurez toujours un œil sur vos notifications, SMS et appels rentrants. (Reste à savoir, si c’est nécessaire ou pas pour vous).

Pour l’utilisation dans des conditions pluvieuses et bouseuses, le TREKKER M1 n’a peur de rien. L’écran est équipé d’origine d’un film de protection et reste manipulable malgré tout. Il en va de même lorsqu’il est couvert de projections de boue.

L’écran ainsi protégé est même bien moins fragile qu’un GPS. Seul le POLAR V650 peut rivaliser avec l’écran du TREKKER M1.

SUPPORT VELO…

Si le TREKKER M1 ne souffre d’aucune comparaison avec les GPS dernières générations, ce n’est pas le cas de son support vélo. Le support proposé n’est pas à la hauteur du smartphone. Si je ne mets pas en cause la qualité du maintien du téléphone, Il y a tout de même deux inconvénients rédhibitoires :

1/ Son positionnement sur le cintre. Je n’aime pas ce positionnement que je trouve trop risqué en cas d’accident. Je lui préfère une fixation sur la potence du type Quad Lock.

2/ Venir coller la fixation au dos du téléphone, lui ajoute de l’épaisseur. Ce n’est pas problème pour une utilisation en VTT. Mais c’est un peu moins pratique dans une utilisation quotidienne du smartphone.

Si CROSSCALL travaille sur une nouvelle version de support pour vélo, je lui conseillerai une coque qui pour toutes les raisons évoquées gommerait mes constatations ci-dessus.

C’est mon avis par rapport au positionnement et non à la qualité du produit  ;)

http://crosscall.com/accessoires/bike-kit/

BILAN DU TEST :

Le CROSSCALL n’est pas seulement qu’un bon gros smartphone taillé pour les professionnels. C’est un smartphone qui pourrait bien faire réfléchir les personnes souhaitant limiter leur investissement dans un téléphone et un GPS. Ses caractéristiques techniques lui permettent d’affronter les pires conditions d’utilisations pour les sports outdoor comme le VTT. La durée de la batterie est également l’un des points forts de ce TREKKER M1. La taille de son écran est incontestablement un intérêt. Le nombre d’applications disponibles permet d’exploiter ce smartphone dans toutes les disciplines des sports outdoor.

http://crosscall.com/trekker-m1/

POINTS FORTS.

POINTS FAIBLES

  • Solidité et étanchéité,
  • Poids,
  • Prix,
  • Un légèrement épais,
  • Taille de l’écran,
  • Pas de capteurs de température.
  • Fiabilité,
  • Support vélo à revoir impérativement. C’est mon avis par rapport au positionnement et non à la qualité du produit  ;)
  • Batterie 3000 MHA,
 
  • Fonction SOS.

Cet article a été lu 1894 fois