Depuis toujours, le système américain règne en maitre sur nos compteurs GPS, dans nos voitures et sur nos smartphones, ce qui est logique étant donné qu’il a été le premier à déployer cette technologie (1978) et à la rendre publique dans un second temps (1989).

Aujourd’hui la concurrence se met en place doucement pour sortir du dogme des USA et de leur bon vouloir sur la qualité du signal du GNSS (Global Navigation Satellite System).

(Attention la qualité du signal peut être perturbée par un ensemble de causes, les vents solaires et par la précision de l’horloge interne du satellite GPS)

GPS, GLONASS, GALLILEO, QZSS ET BEIDOU…

On connait surtout le système Américain GPS et le Russe GLONASS qui sont très répandus sur nos compteurs quel que soit sa marque. Il aura fallu attendre la dernière génération des EDGE de chez GARMIN pour retrouver l’européen GALLILEO.

Lorsque l’on souhaite paramétrer nos compteurs, les choix sont tout de même très limités.

  • P.S,
  • P.S + GLONASS
  • P.S + GLONASS + GALLILEO

Seule la marque taïwanais BRYTON propose une couverture plus importante avec les constellations japonaise et chinoise.

  • P.S + GLONASS,
  • P.S + BEIDOU,
  • P.S + GALLILEO + QZSS.

Mais là encore, la constellation américaine s’impose comme un premier choix et les autres viennent en relais lorsque le signal du GNSS vient se dégrader.

ÇA POURRAIT BIEN CHANGER !

La couverture du système de géolocalisation par les satellites chinois BEIDOU va être totalement opérationnelle courant du mois de juin 2020.  La chine a débuté la mise en place de sa couverture dans les années 2000 pour se libérer de l’américain GPS. Les petits soucis de fonctionnement courant juillet 2019 de la constellation européenne Galileo pourrait être aussi un facteur à l’installation du GNSS chinois sur nos appareils. Plus des 2/3 des smartphones chinois sont déjà compatibles avec le Beidou et pourquoi pas nos compteurs GPS.

Bien sûr, la Chine cible l’Asie dans un premier temps jusqu’à l’Afrique, mais il n’est pas dit que dans un futur prochain, elle ne s’intéresse pas au vieux continent. Surtout que les arguments ne manquent pas avec une couverture de 35 satellites (33 actuellement) disposant d’une horloge atomique bien plus précise que le système G.P.S. assurant une meilleure précision de la distance au sol. D’après les médias chinois, la précision pourrait passer de 5 mètres à un centimètre après la prochaine mise à jour globale de la constellation fin d’année 2020.

On peut d’ores et déjà imaginer que la marque BRYTON soit la première à privilégier cette constellation sur ses futurs compteurs GPS. Par contre, n’allez pas penser que le RIDER 860 dispose d’une puce utilisant prioritairement le BEIDOU et les autres en relais, c’est trop tôt.

Affaire à suivre 😉