La société GARMIN n’est jamais à court d’idée ou de flairer la bonne idée. Dans bien des domaines, ils ont été novateurs permettant de garder jusqu’ici le leadership dans le segment des compteurs GPS, des montres et de l’enregistrement des données.

Il y a peu, GARMIN a déposé un brevet pouvant laisser envisager qu’il travaillerait sur une nouvelle génération de pédale permettant d’enregistrer les données de puissance. Si l’on connait déjà les VECTOR 2 et les VECTOR 3 dédiées à la route, ce serait pour des activités aux conditions plus compliquées qui se tourneraient vers le VTT, GRAVEL ou le CYCLO-CROSS. A ce jour, il est vraiment difficile de savoir précisément vers laquelle des trois pratiques GARMIN concentre ses efforts.

On sait seulement que GARMIN a fait une demande de dépôt d’un brevet concernant la prise de mesure dynamique. On peut imaginer voire même envisager sans difficulté qu’il travaille dans cette voie. Jusqu’à aujourd’hui, les pédales capteur de puissance pour le VTT, GRAVEL ou le CYCLO-CROSS ne sont pas très nombreuses.

Ce brevet fait écho à des rumeurs sur une nouvelle gamme de compteurs GPS ou de montres ayant pour cible la pratique du VTT plus engagé comme le TRAIL, l’ENDURO ou le DH « Un EDGE 530 plus caréné ou une montre plus dans le profil de l’INSTINT ». Là encore, il est difficile d’en apprendre davantage sur le net à part faire de multiples supputations, GARMIN ayant bien verrouillé les informations.

SUR LE PANNEAU DE DONNEES

Il faudra se contenter d’analyser l’image ci-dessus pour en apprendre un peu plus sur cette probable nouveauté de chez GARMIN. Les deux représentations mettent en avant l’organisation des panneaux de données. C’est une première ébauche de mon point de vue, GARMIN ayant effectué un travail important sur ce point pour organiser la lecture des données avec des graphiques dans les dernières mises à jour de ses compteurs EDGE.

On ne va pas discuter de l’importance de l’utilisation au quotidien d’un capteur de puissance. Un professionnel ou les compétiteurs d’une manière général trouveront dans cet accessoire un bon moyen d’analyser, corriger et de progresser dans la pratique de son sport. Les randonneurs sportifs pourront eux aussi mieux se connaitre.

Depuis l’arrivée des capteurs cadence, vitesse, HRM, on passe notre temps à analyser ses données juste par jeu ou par nécessité physiologique. La ceinture cardiofréquencemètre a permis à bon nombre de sportifs de mieux se connaitre et de garder un œil sur son rythme cardiaque pour de multiples raisons « performance, poursuite d’une activité sportive ».

VERS L’ULTRA ANALYSE

Si vous vous intéressez à l’univers du high-tech, ils ne sont pas les derniers à multiplier les dépôts de brevet. La grande majorité ne verront jamais le jour pour différentes raisons, problèmes techniques, coût, fragilité économique, etc.

Dans les dernières mises à jour des EDGE, on peut observer la présence deux points d’analyse qui font éco une nouvelle fois à ce brevet, le calcul du temps passé sur la selle, en danseuse. Jusqu’à aujourd’hui, cette information reste muette. On peut imaginer que la présence d’un nouveau capteur soit nécessaire pour rendre cette information opérationnelle.

Avec la présentation des deux nouveaux GARMIN, le EDGE 1030 et le EDGE 130 dans la version plus, qui est avant tout une réorganisation des panneaux, un peu plus facilité dans l’accompagnement du cycliste et surtout un surcroit de prise de mesure « Métrique ».

On ne vient pas mettre en avant une fonction permettant justement de mesurer ce temps passé sur la selle ou en danseuse. On peut donc en conclure qu’un nouveau capteur va venir grossir les rangs de chez GARMIN.

Un nouveau capteur ou une paire de pédales ? De mon point de vue, je vois plus GARMIN s’orienter vers la seconde possibilité que la première. On peut trouver aujourd’hui un certain nombre de solutions pour venir enregistrer les données de puissance. Un plateau ou un pédalier sont les principales possibilités et les marques ne marquent pas. Pour les pédales spécifiques VTT, Gravel ou cyclo-cross, les alternatives sont maigres puisqu’il n’y a que SRM X-POWER sur le marché.

GARMIN pourrait être tenté de venir combler ce vide ? Toujours de mon point de vue, je ne pense pas pour deux raisons. Les contraintes mécaniques et le vieillissement dus aux conditions d’utilisation sont beaucoup plus importantes en VTT que sur la route. 

Peu d’information et le peu d’images qui l’accompagnent peuvent ouvrir à de nombreuses possibilités. Affaire à suivre…

https://www.garmin.com/fr-FR/