Il y avait bien longtemps, qu’on n’avait pas entendu parler ou proposer des nouveautés de la marque française HUTCHINSON pour le cross-country. Après l’excellent TAIPAN pour ses nombreuses qualités intrinsèques et sa longévité sur le terrain, HUTCHINSON a surtout travaillé sur une déclinaison de pneumatique et en proposant des pneus plus adaptés à l’enduro et aux E-BIKE avec le TAIPAN KOLOSS.

Pour ce nouveau pneu taillé XC au profil compétition « le SKELETON », Hutchinson a travaillé en étroite collaboration avec un ensemble de compétiteurs de renom dans l’équipe de MMR Racing Team afin de développer un pneu alliant rendement et accroche latérale optimale. Qu’il soit monté à l’avant ou à l’arrière, aucun compromis sur ses terrains de jeux favoris qui seront inévitablement du sec et du caillouteux.

Les clés d’un tel compromis sont un poids de 580gr et une coque de 127 TPI*. Le profil  du pneu a été pensé pour optimiser le rendement avec une bande de roulement centrale assurant un contact permanent avec le sol et un accrochage latéral garantissant une bonne adhérence directionnelle.

*TPI : Treads Per Inch, ce qui correspond au nombre de fils sur la longueur d’un pouce 2,54cm. 

Ce pneu voit son profil découler de l’héritage et de la combinaison des modèles Cobra et des Black Mamba pour venir proposer une bande de roulement avec des crampons peu marqués sur le dessus. Les crampons latéraux beaucoup plus présents offrent une belle accroche en courbe. Sans le moindre doute, on est sur le segment d’un pneumatique taillé destiné aux cross-country et au temps sec. On le verra sur le bilan du test, qu’il sait tirer son épingle dans des conditions plus humides et dans la boue rendue liquide par le passage de nombreux participants durant une randonnée rassemblant un peu plus de 820 vététistes.

Pour les dimensions, le choix est très simple, puisqu’il est disponible en 27,5 ou en 29er (fini le 26er) et exclusivement en 2,15 pour la largeur soit plus ou moins 53mm. Pour le poids, on est à 580gr par pneu sans le préventif. Le Hutchinson SKELETON est disponible uniquement en tubeless ready.

MONTAGE DU PNEU.

Nul besoin de s’attarder sur le sujet, le SKELETON comme les TAIPAN s’installe sans la moindre difficulté sur les DT-SWISS XCR 1250 du CANYON. C’est un réel plaisir de simplicité. Une valve MILKIT, 60gr de préventif, 2 bars de pression, on ne constate aucune microporosité en surface laissant apparaître la moindre gouttelette de liquide.

Avant de prendre la direction des sentiers, un petit contrôle des pressions m’a semblé nécessaire pour débuter ce test.

ET SUR LE TERRAIN…

Avant de prendre la direction de la forêt et le lieu de test préféré, j’ai souhaité tester les pneumatiques dans deux configurations de réglages : 1,8 bars et 2 bars avant comme arrière.

Conditions climatique et de terrain : terrain sec, humide avec une boue liquide, racines, caillasses, sentiers roulant à très roulant jusqu’aux singles techniques.

VTT : CANYON LUX CF 29 9.9 TEAM

La diversité des chemins normands et le retour du soleil m’ont permis d’apprécier le dessin très agressif du Hutchinson SKELETON. Dès les premiers tours de roues, on est tout de suite dans le ton avec un pneu disposant d’un rendement impressionnant. Le dessin très doux des crampons sur le dessus offre peu de résistance au roulement et très peu de bruit, ce qui est très agréable. L’adhérence est irréprochable et le comportement routier est très sein. Lorsque le terrain devient plus technique, le SKELETON offre une accroche remarquable dans les courbes. Malgré le dessin, on monte vite en confiance et j’attaque comme un mort de faim dans le HUTCHINSON. Il faut bien reconnaître que les crampons latéraux apportent beaucoup d’accroche et de confort en virage ou sur les racines. Durant le premier test, j’ai opté pour une pression 1,8 bars qui s’est avérée être un choix peu concluant en ressentant la déformation du pneu dans les courbes. J’ai dû redoubler de vigilance pour ne pas être surpris par un décrochement du pneu.

Pour les autres tests, j’ai fini par choisir 2 bars avant comme arrière pour la pression et quel que soient les conditions climatiques. Ce deuxième choix a été totalement concluant. Le comportement des pneus a été un régal dans la boue d’une virée en vallée d’Andelle sur les traces de la Renardière. On peut vite atteindre les limites des pneumatiques avec ce type de profil dans la boue. Avec un peu d’expérience, on trouve très vite la solution pour éliminer très rapidement la boue en surface, ce qui permet d’avoir un bon rendement même en montée relativement grasse.

Une belle résistance : après plus de 250km de forêt, pas la moindre crevaison à déplorer.

Pour l’usure sur le long terme, je manque totalement de recul et ce malgré les kilomètres réalisés. Ayant testé ce pneumatique sur un unique VTT, je ne peux pas me prononcer sur la longévité des crampons. Puis l’usure est liée inévitablement aux types de terrain, à l’engagement, au pilotage sans oublier votre poids et celle votre monture.

  • Montage/démontage : 5/5
  • Rendement : 5/5
  • Adhérence : 4/5
  • Boue : 2/5 (évacue rapidement la boue)
  • Accroche : 4/5
  • Durée dans le temps : Non vérifié pour le moment/5

SKELETON est un pneu taillé pour l’attaque et les chronos, il sera un compagnon fiable pour les sorties peu humides et sur des surfaces peu abrasives.

LIEN : www.hutchinsontires.com/

https://www.canyon.com/fr/

Cet article a été lu 569 fois