Qui aurait bien pu imaginer que notre civilisation moderne puisse être confrontée à une telle crise majeure sanitaire. On aurait sûrement du mal à croire à une telle transposition d’un livre de SF au scénario pandémique à la vie réelle. Nos pouvoirs publics viennent de mettre en place des décisions drastiques pour endiguer une expansion qui semble aujourd’hui inéluctable pour que nos comportements changent.

Des simples gestes de précaution peuvent limiter la propagation du fléau par le seul fait de stopper les poignées de main, de se faire la bise et de garder une certaine distance pour ne pas risquer d’être ou de contaminer, sa famille, des amis, des collègues, etc.

Les unes après les autres, les différentes fédérations de sport interdissent tous les entrainements collectifs. Il ne me semble pas nécessaire d’argumenter ces choix.

Fédération Française de Cyclismes

« L’évolution de la situation et les mesures annoncées ce soir par le Premier Ministre conduisent la FFC à demander à l’ensemble de ses structures, comités régionaux, comités départementaux et clubs, dans le cadre de cette lutte nationale contre la propagation du COVID-19, de mettre en œuvre immédiatement et jusqu’à nouvel ordre les mesures suivantes :

  • Annulation de toutes les réunions et situations rassemblant physiquement des licencies (dirigeants, bénévoles, ..),
  • Annulation de tous les rassemblements quels qu’ils soient, en intérieur comme en extérieur,
  • Annulation de tous les entrainements.

Par contre, il n’est pas interdit de pratiquer un sport en extérieur à condition de garder à l’esprit un certain nombre de règles basiques. Si notre confinement peut s’avérer un peu lourd à vivre, le sport est un exutoire essentiel à notre maintien en forme et pour l’équilibre de nos santés mentales.

LIMITER AU MAXIMUM TOUTE CONTAMINATION.

Pour le vélo, le trail, le running et la marche à pied, Il est vivement recommandé de ne plus s’entrainer ou de sortir en groupe ou dans le cas contraire de garder une distance importante entre vous allant jusqu’à 2 mètres. On perd peut-être momentanément en convivialité, mais c’est pour la bonne cause. Restant lucide et pragmatique, on en sait un plus chaque jour sur ce virus, mais comme il reste toujours des zones d’ombre autant rester sur ses gardes.

« Par ce temps de crise, il serait même vivement recommandé de pratiquer son activité sportive seul malgré le fait d’être en extérieur ».

PRUDENCE SUR LES SENTIERS…

Là encore, je ne vais pas vous faire un dessin, il est évident de ne pas prendre de risque durant votre activité sportive et rester prudent pour ne pas vous retrouver aux urgences. Les hôpitaux ont et auront ces prochains jours un travail colossales avec cette épidémie autant limiter d’accroitre cet engorgement.

Toujours par sécurité et si vous pratiquez votre activité seul, penser à utiliser les différents systèmes de suivi sur votre compteur GPS ou application type « LIVETRACK, suivi » ou externe comme ANGI de chez SPEZCIALIZED. Votre famille, vos amis, etc. pourront garder un œil durant votre sortie.

Profiter de l’éclosion de la flore, allez faire du sport, prenez l’air, changez-vous les idées, mais restez vigilant en limitant la proximité.

Une pensée toute particulière à tous les magasins de cycle et de sport, importateurs, distributeurs de France et Navarre.

David ;).