Je ne sais pas pour vous, mais moi je ne suis pas vraiment fan du qualificatif : « bon à tout faire ». Être bon à tout faire pourrait laisser penser que ce pneumatique manquerait de relief et ne pourrait s’imposer sur le terrain. Avec le TAIPAN d’Hutchinson, on est bien loin d’avoir se type ressenti ou de cliché …

  • MONTE, SOLIDITE, RENDEMENT, ACCROCHE, EVACUATION DE LA BOUE, POIDS.

J’ai pu tester le nouveau pneumatique Hutchinson TAÏPAN en 29 x 2,10 READY Tubeless Hardskin en montage tubeless sur des jantes « Alu Dt Swiss X1501, XCR 1250, Reynolds carbone » et sur quatre VTT de marques différentes BMC Fourstrocke F01 XX1 2015, CANNONDALE Scaplel Carbon 1 2013, CANYON Lux CF 29 Team 2014, TREK Superfly 9.8 SL 2015 et dans toutes les conditions climatiques possibles.

Nous étions habitués à la polyvalence du TORO sur les terrains secs et humides de nos randonnées, il faudra compter maintenant sur un petit nouveau le TAÏPAN. Ce nouveau pneumatique est d’une générosité impressionnante et dispose d’argument de taille pour vous séduire. Véritable boulimique insatiable de sentiers, rien ne lui fait peur à ce TAIPAN et même pas la boue hivernale. « Eh pourtant cette année nous sommes gâtés … ».

Quelle que soit la dimension de vos roues vous pourrez installer le Hutchinson TAÏPAN, puisqu’il est disponible dans toutes les dimensions du 26, 27,5 et 29 et dans tout les types de pneus « type tube à ultra ligth Tubeless Ready Hardskin.

Le poids variera de 546 g à 695 g dans la version XC Perf Tubeless Ready Hardskin RR qui est un bon compromis entre légèreté et résistance aux crevaisons.

Son terrain de prédilection est très étendu puisqu’il peut aller des plus caillouteux au plus boueux grâce à un positionnement des crampons permettant à la boue de se décoller très rapidement même lorsqu’elle est collante.

Ce pneu « TAÎPAN », qui tire non nom d’un serpent du désert, est à son avantage du cross-country au All-Mountain sans broncher. Hutchinson avance qu’il serait également à son aise dans vos sorties Enduro (non testé pour ma part).

DES CARACTERISTIQUES ALLECHANTE

Les matériaux, la forme des crampons sont autant de caractéristiques alléchantes qui laissent présager le comportement pluridisciplinaire du TAÏPAN.

Chaque crampon est le produit d’une longue réflexion ne laissant aucune place au hasard comme vous pouvez le voir sur l’image ci-contre.

Les matériaux utilisés sont au nombre de trois répartis sur trois surfaces assurant alternativement une bonne accroche latérale, un très bon rendement

LA GOMME POUR GARDER LE CONTROLE …

L’application de 3 gommes avec une construction aussi spécifique renforce encore la polyvalence du TAÏPAN sans sacrifier à ses performances. Les pavés latéraux sont composés d’une gomme dure en sous-couche et d’une gomme tendre en surface.

Cela leur permet de bien travailler sans déformation excessive, sans arrachement et en assurant un grip optimal. Les pavés centraux sont eux travaillés avec un mix différent favorisant le compromis grip/rendement.

-> « Information Hutchinson » <-

SUR LE TERRAIN :

Les VTT ont été configurés de la même façon afin d’obtenir un test le plus juste possible avec le paramétrage suivant :

  • 2,1 bars de pression à l’avant comme pour l’arrière.
  • Hutchinson TAÏPAN 29 x 2,1 Avant/Arrière.
  • Montage tubeless …
  • Tous types de terrain et conditions climatiques en Normandie, 

LE MONTAGE :

Si le montage à la maison s’effectue globalement facilement, c’est généralement une autre histoire sur le terrain. Le TAÏPAN s’installe très facilement sur l’ensemble des jantes Reynolds ou Dt-Siwss aluminium et carbone des vélos de test. Pour le montage sur les jantes Reynolds, j’ai pris la précaution de laisser les pneus se détendre (sortie de leur emballage) une nuit avant de les monter sur mes roues Reynolds Carbone équipant le Cannondale Scalpel.

Un bon point, le pneu se monte et vient se placer très facilement sur les flans des jantes en gonflant avec une pompe à pied des plus classique.

Durant mes tests n’ayant pas rencontré le moindre accident technique « crevaison ou coupure », je n’ai pas eu à démonter le TAÏPAN.

TEST GRANDEUR NATURE :

Chemin agricole, forêt, racine, caillasses et très peu de macadam ont été les surfaces me permettant de tester l’efficacité et la tenue du pneu.

Le rendement et la légèreté du TAÏPAN le place parmi les pneumatiques que j’apprécie pour leur dynamisme, pour le comportement fiable et sain pour l’utilisation qui est la mienne : le cross-country.

A l’attaque dans les singles, l’accroche est irréprochable et font de lui un pneumatique avec une bonne tenue. Les crampons latéraux permettent d’avoir un très bon grip dans les virages en dévers et une bonne maîtrise dans les courbes sans perte d’adhérence.

Le plus appréciable est sa capacité à évacuer la boue même dans des conditions de motricité réduite à sa plus simple expression.

Pour l’usure sur le long terme, je manque totalement de recul. Ayant testé ce pneumatique sur quatre vélos différents soit plus ou moins 300 km pour chacun des VTT, je ne peux pas avoir un avis positif ou négatif sur l’usure. Puis l’usure est liée inévitablement aux types de terrain, à l’engagement, à votre type de pilotage, à votre poids, etc.

 Totalement conquis par ce pneumatique, TAÏPAN est maintenant l’unique pneu qui m’accompagne durant mes tests VTT 29er.

Au printemps et sur un sol plus sec, j’en profiterais de faire découvrir en réalisant le test le Hutchinson Black Mamba XC dans une version double monte TAÏPAN à l’avant et le Black Mamba XC sur l’arrière.

LES CONSEILS D’HUTCHINSON

  • En montage XC : Taïpan 2.10 ou 2.25 (avant) + Taïpan 2.10 (arrière).
  • En montage Enduro : Squale 2.30 (avant) + Taïpan 2.25 (arrière).

Le Hutchinson TAÏPAN est disponible en Hardskin, Tubeless Hardskin, Tubeless Ready, Super Light et Light. Les tarifications peuvent varier en fonction des différentes versions, les prix allant de 39,90 € à 69,90 €.

http://www.hutchinsontires.com/fr/