A lecture du titre de l’article, on pourrait croire que Garmin a réduit sensiblement le prix de ce GPS. Si l’on se projette dans le passé, soit décembre 2013, le EDGE TOURING PLUS avait exactement le même prix et de très nombreuses compétences en moins que ce nouveau EDGE EXPLORE.

Avec le EDGE EXPLORE, Garmin a surtout souhaité proposer aux cyclotouristes de tous horizons des virées sans prise de tête avec un compteur très complet à un prix relativement abordable soit un 250€.

Avec l’EXPLORE, on est bien loin du EDGE 1030 et de son niveau impressionnant de compétences que ce soit : dans la connectivité avec les capteurs et les transmissions électroniques, dans les fonctions d’entraînement ou pour dialoguer avec des home-trainers et la gestion de plusieurs profils d’activités.

N’allez surtout pas croire que ce GARMIN EDGE EXPLORE manque d’intérêt, bien au contraire, il pourrait bien devenir le chouchou des cyclistes souhaitant un produit simple et disposant de tout le savoir-faire de Garmin à savoir : un guidage irréprochable, un fond de carte OSM européen, une détection d’incident, un suivi en live avec le Livetrack, tout en ayant un œil sur ses amis avec le Grouptrack. Il sera également possible de lire ses SMS et appels rentrant.

Il ne faut pas oublier l’ensemble des fonctions liées à la navigation et à la capacité de vous créer des parcours lorsque vous sécher et ne trouver pas votre bonheur sur la toile.

Pour ce prix, il faudra faire des petites concessions tels que la présence du wifi, de l’altimètre barométrique et d’un support frontal dans la boîte.

COMPARATIF EDGE EDGE EXPLORE 820 / EXPLORE 1000 / EXPLORE

 

EXPLORE 820

EXPLORE 1000

EXPLORE

Taille de l’écran 39,0 x 65 mm ; 76,0 mm de diagonale (3 pouces) 39,0 × 65,0 mm ; 76,0 mm de diagonale (3,0 pouces)
Lecteur de carte sd Non Oui Non
Mémoire interne 16Go 16go
Détection d’incident Oui Oui Oui
GroupTrack Oui Oui Oui
Segment en live Non Non Non
Carte OSM Oui Oui Oui
Carte en option Oui Oui Oui
ANT + Oui Oui Oui
Bluetooth Oui Oui Oui
Di2 Non Non Non
Entraînement Non Non Non
Wifi Non Oui Non
Multi profil Non Non Non
GPS/GLONASS/GALILEO GPS/GLONASS GPS/GLONASS GPS
Altimètre barométrique Oui Oui Non
Connect IQ Oui Oui Oui
APPAREILS Trek/Bontrager Trek/Bontrager Pas pour le moment
VAE Oui Oui Oui
Télécommande Oui (option) Oui (pack) Oui (option)
La série VARIA Oui Oui Oui
Caméra ULTRA 30 Oui Oui Oui

Comme vous pouvez en juger, la différence entre les trois modèles de EDGE est relativement maigre. C’est dans les détails que se cachent la présence ou l’absence de fonctions. Le nouveau EDGE EXPLORE dispose que d’une connexion avec la constellation des satellites GPS. Il bénéficie également de la même qualité de verre que le EDGE 1030. C’est très appréciable et agréable au toucher.

Enfin, il est le remplaçant désigné du EDGE EXPLORE 820 et EXPLORE 1000 qui ne sont plus référencés sur le site de chez GARMIN.

UN DESIGN PROCHE DU EDGE 1030

Avec ce nouveau GPS, Garmin a conservé la même ligne de conduite concernant le design de l’enveloppe externe du EXPLORE à deux ou trois exceptions près.

1/ Les boutons sont toujours au nombre de trois : Power, Lap et Start/Stop. Comparativement au EDGE 1030, ils ne sont plus en aluminium brossé, mais en plastique.

2/ On peut noter l’absence du logement de lecteur de carte micro-USB sur cette version. Rien de grave en soi, le EDGE EXPLORE dispose d’une mémoire interne de 16Go. (L’enregistrement des données tout comme l’ajout d’une cartographie s’effectuera directement dans la mémoire interne du GPS. (J’y reviendrai un peu plus bas)

3/ La prise micro-usb n’est plus sur le devant de l’appareil comme sur le EDGE 1030, mais en dessous comme les EDGE 820 et le EDGE EXPLORE 820.

4/ Dommage, le EDGE EXPLORE ne bénéficie pas de la connexion avec la batterie externe de chez GARMIN qui aurait pu être un atout supplémentaire pour un GPS destiné aux baroudeurs avides des sorties très longues distances.

Au final, le EDGE EXPLORE est un mixage de l’ensemble des EDGE et de l’excellent savoir-faire de GARMIN.

DANS LA BOITE …

Pour le EDGE EXPLORE, on reste dans du grand classicisme avec un contenu sans la moindre surprise.

On retrouve les éléments suivants :

  • Le EDGE EXPLORE,
  • 2 x supports cintre/potence + 4 grandes courroies/ 4 petites courroies,
  • Un cordon micro-usb,
  • Un document de prise en main.

Dommage, le EDGE EXPLORE n’est pas disponible dans un pack MTB où l’on pourrait retrouver une coque, un support frontal. C’est un peu regrettable voire incompréhensible ce choix chez GARMIN.

UN DEMARRAGE EN DOUCEUR…

Depuis un certain temps, Garmin a bien simplifié la procédure permettant de démarrer avec la série EDGE. Il sera nécessaire de respecter une petite procédure.

Si c’est votre premier achat, il faudra réaliser une étape au préalable.

  • Installez l’application Garmin Connect mobile sur votre smartphone et se créer un compte. Cette étape est cruciale pour assurer le transfert des données en fin de sortie, pour le fonctionnement du LIVETRACK/GROUPTRACK et la détection d’incident.
  1. Allumez le GPS et renseignez les éléments de base comme : la langue, l’unité, la taille, le poids et surtout le jumelage avec le smartphone.
  2. Il vous reste à suivre la procédure pour s’assurer du bon fonctionnement des éléments cités ci-dessus et de la lecture des SMS et appels rentrants à l’écran du EDGE EXPLORE.

DES REGLAGES SIMPLIFIES

En disposant d’un unique profil, le EDGE EXPLORE devient un GPS bien plus simple à paramétrer. Comme sur l’ensemble de la série EDGE, GARMIN a bien progressé pour rendre le réglage du GPS plus accessible. Il suffit de se rendre dans l’onglet en bas à gauche du GPS pour accéder aux réglages.

Ils sont à ranger dans trois catégories :

Les fonctions à automatiser :

  • Pause automatique
  • LAP AUTO,
  • Le niveau de luminosité et le passage en mode jour/nuit.
  • Le démarrage automatique de l’enregistrement en fonction d’une vitesse. (Très pratique pour les têtes en l’air).

Les fonctions de navigation :

  • Type de carte,
  • Texte ou carte.

Les fonctions connectées :

  • Capteurs,
  • Liaison avec le smartphone.

JUMELAGE AVEC DES APPAREILS EXTERNES

Là encore GARMIN a beaucoup progressé pour proposer un jumelage très simple avec les capteurs HRM, cadence, vitesse, puissance ou pour les transmissions électriques. La mise en relation des accessoires de chez GARMIN sont pré-réalisés. Il suffit de cliquer sur l’onglet, allumer l’accessoire pour réaliser la liaison.

Caméra et feux bénéficient d’une page spécifique dans le menu caché du EDGE EXPLORE. C’est très pratique et la prise en main est d’une grande simplicité.

Pour les feux, il est même possible d’activer une page dédiée permettant de régler la luminosité pour le mode d’éclairage du faisceau lumineux.

Dommage, on ne retrouve pas une page spécifique pour le pilotage de l’éclairage UT800 sur le EDGE EXPLORE.  Un choix un peu étrange de GARMIN, ce panneau est pourtant actif sur le EDGE 1030, EXPLORE 1000 et EXPLORE 820. Il en doit être de même avec les EDGE 1000 et 820.

A l’écriture de l’article, il n’est pas possible de jumeler les feux BONTRAGER avec le GPS. L’application n’est pas encore disponible dans CONNECT IQ. Dommage …

L’AUTONOMIE

Encore un petit point qui différencie le EDGE EXPLORE de son grand frère le EDGE 1030, c’est bien l’autonomie du GPS. Elle a été revue à la baisse soit 12h pour le EDGE EXPLORE contre 20h pour EDGE 1030 (20h) ou encore 16h pour EDGE EXPLORE 820.

Comme toujours, on est un peu loin de la vérité dans des conditions d’utilisation normale du GPS, soit l’affichage de la cartographie et l’enregistrement activés. Pour venir s’approcher des 10h d’autonomie, il faudra réduire la luminosité à 50%.

Comme sur l’ensemble de la série EDGE, on retrouve le mode économie de batterie. Ce dernier permet d’entrer dans un protocole particulier ayant pour objectif de réduire le temps d’affichage des données. Pour bénéficier de la lecture des données, il suffit de toucher l’écran.

Petit bémol, le temps de recharge, j’ai pu constater une certaine lenteur de la batterie du EDGE EXPLORE. On est bien loin des performances du EDGE 1030.

CONNECT IQ ET EDGE EXPLORE,

Connect IQ est la plateforme permettant d’enrichir votre de GPS de petites fonctionnalités très intéressantes. Contrairement au EDGE 1030, on ne retrouve pas d’application installée par défaut le GPS. J’ai été un peu surpris par cette démarche. « Mais elle s’explique rapidement… »

C’est avec une certaine déception pour le moment, les applications, widgets qui me sont utiles, ne sont pas disponibles pour le EDGE EXPLORE soit : STRAVA route, AccuWeather, BONTRAGER (pour gérer les feux connectés), etc. ».

Encore plus incroyable, le EDGE EXPLORE n’est même pas dans la liste des appareils de chez GARMIN.

Rien n’est perdu pour autant, on retrouve des widgets compatibles avec le GPS. Mais la recherche n’est pas simple en utilisant le site web puisque le GPS n’y est pas référencé.

Durant son test, je suis passé exclusivement par l’application Garmin Connect mobile pour rechercher les éléments compatibles avec le EDGE EXPLORE.

Une fois encore GARMIN n’est pas à jour et ce n’est pas la première fois que je fais ce constat. Tout devrait rentrer dans l’ordre prochainement.

LA CARTOGRAPHIE

Pas de surprise dans le EDGE EXPLORE, on retrouve la TOPO OSM avec la même couverture européenne. Cette carte est suffisante pour la route ou le VTT à condition d’accepter l’absence des courbes de niveaux. Pour ce test et comme pour l’ensemble des GPS GARMIN qui m’accompagnent, j’installe toujours la carte Freizeitkarte_FRA.

La TOPO OSM de chez Garmin est mise à jour quatre fois dans l’année. Il faudra passer par le logiciel Garmin express pour les installer dans la mémoire du GPS.

GPS ET NAVIGATION

Lorsque l’on regarde les caractéristiques du GARMIN EDGE EXPLORE, on est frappé par l’absence d’une puce GPS de dernière génération « compatible avec le système américain, russe et européen ». Pour proposer un GPS a seulement 250€, GARMIN a fait certains choix qui pourraient se discuter.

Une fois sur le terrain et en forêt, l’absence des deux autres constellations n’entraine pas d’incohérence dans le guidage du EXPLORE qui est excellent tout comme dans le relevé d’enregistrement. Cependant, j’ai pu observer des mouvements inhabituels du petit triangle qui nous matérialise sur le fond de carte. Une légère rotation de droite et de gauche, ce qui est significatif d’une recherche d’orientation.

Vraiment rien d’exceptionnel en soit, durant mes très nombreux tests, j’ai régulièrement pu constater ce phénomène sans qu’il pose un problème sur le bon déroulement du guidage comme pour l’enregistrement du tracé.

Dans ce tableau comparant le EDGE EXPLORE et le EDGE EXPLORE 820, on peut constater des petites différences dans l’enregistrement des données. Elles sont un peu plus marquées en forêt que sur la route.

Après analyse du fichier GPX, on peut constater une légère différence sur l’enregistrement du tracé. Là encore rien de bien dramatique ou d’incohérent sur les parcours. Je dirai même que le EDGE EXPLORE serait très sensiblement plus fidèle à la réalité du terrain.

Conclusion : le fait que le EDGE EXPLORE ne dispose que d’une puce avec le système GPS américain n’est en rien un handicap sur le terrain.

DES FONCTIONS BIEN SYMPAS

Le EDGE EXPLORE n’est pas destiné à la compétition ou pour vous accompagner dans vos séances d’entrainements préparées sur le site GARMIN Connect. Mais on retrouve tout de même des fonctions de suivis dans l’onglet « ALARMES ». Cette fonction alarme vous permettra par exemple de vous rappeler qu’il est temps de boire, manger ou de garder un œil sur vos données physiologiques : rythme cardiaque ou cadence de pédalage par exemple. L’info vient s’afficher à l’écran du GPS avec un bip sonore.

DES ACCESSOIRES EN QUANTITE

Le EDGE EXPLORE n’a pas échappé à la possibilité de se jumeler avec l’ensemble de la gamme d’accessoires VARIA et les caméras VIRB. Ce qui vous permettra de disposer d’un choix important de fonctions secondaires pilotables à l’écran du GPS. Le jumelage, la gestion de ou des accessoires sont sympas et très facile.

Sur cet EDGE, seuls les accessoires destinés à la performance ne font pas partis de son domaine de compétence telles que les pédales VECTOR ou la liaison avec les transmissions électriques.

BILAN DU TEST DU EDGE EXPLORE

Avec ce nouveau GARMIN EDGE EXPLORE, il y avait beaucoup d’interrogations : la batterie, la puce GPS et la disparition du WIFI qui équipaient le EDGE EXPLORE 1000.

LA PUCE GPS : La grande interrogation a été le choix de GARMIN d’installer un puce GPS compatible avec une seule constellation de satellite. Choix discutable, lorsque l’ensemble des marques de GPS rendent les compteurs compatibles avec deux à cinq constellations comme BRYTON. Durant les tests, je n’ai pas constaté de dysfonctionnement alarmant. J’ai remarqué sur la cartographie, une à deux recherches pour se caler sur le parcours.

LA BATTERIE : Le seul point négatif serait la durée de la batterie comparativement la série EDGE 820, EXPLORE 820 et EDGE 1030. On est bien loin de ce type de performance. Les EDGE nommés peuvent enregistrer un peu plus de 18h sans le moindre problème. Avec le EDGE EXPLORE, il faudra compter sur 10h tout en ajustant judicieusement la luminosité de l’écran.

Malgré les deux points relevés, le GARMIN EDGE EXPLORE vient remplacer avec brio le EDGE TOURING PLUS (GPS qui fut le fer de lance de la marque américaine durant de nombreuses années). Le EDGE EXPLORE est vraiment un bon GPS d’entrée de gamme. Il est surtout très complet pour les cyclistes route, Gravel ou VTT. J’irai jusqu’à m’engager en le classant ce GPS parmi les meilleurs compteurs électroniques dans son domaine de compétences : l’enregistrement, le guidage et les fonctions associées grâce au couteau suisse Connect IQ.

Ce GPS sera sans l’ombre d’un doute le best-seller des ventes en fin d’année pour de multiples raisons :

  • Complet dans son fonctionnement,
  • Riches de fonction (LiveTrack, GroupeTrack et la détection d’incident),
  • Simple à configurer avec l’application Garmin Connect Mobile,
  • Connect IQ (Malgré l’absence de compatibilité avec quelques applications pour le moment),
  • Taille de l’écran très agréable pour la lecture,
  • Dialogue avec les accessoires de suivi physiologique (HMR, cadence, vitesse) et la déclinaison VARIA.

Cet article a été lu 1579 fois