Les cornes de bœuf ont été très largement à la mode sur les cintres des VTT en compétition comme chez les randonneurs dans les années 90 à 2000. Aujourd’hui plus aucunes marques n’auraient l’idée d’installer ces protubérances disgracieuses à l’extrémité du guidon. Certains accessoiristes pour le cycle comme ERGEON proposent bien des solutions intéressantes apportant confort et réduction de la pression sur la paume de la main, en combinant poignées et cornes.

Avec l’augmentation de la largeur des cintres pouvant aller jusqu’à 760mm, les choses se sont bien compliquées pour installer aux extrémités ce type d’accessoire. Je vous laisse imaginer votre posture, elle serait bien inconfortable avec les bras ainsi écartés et les mains positionnées au bout du cintre. Sans compter sur le risque de se voir accrocher et projeter au sol par une ronce ou une branche.

Au-delà de l’effet de mode, les cornes avaient pour action d’adopter une position permettant de se relancer en ligne droite ou de se mettre en danseuse pour gravir une côte. Accessoirement, elles offraient une alternative pour occuper une autre position sur le cintre permettant de récupérer des douleurs dans les paumes des mains.

L’arrivée des poignets en silicone du type ESI ont apporté une nette amélioration en termes de confort tout en réduisant les pressions senties sur les longues distances.

C’est là que les cornes de chez SPRIGRIPS pourraient bien apporter une double solution avec :

  • Une bonne prise en main sécuritaire,
  • Offrir une posture de récupération.

« SPIRGRIPS® est né d’un constat simple : les douleurs au niveau des poignets durant et après leur activité au cours des longues chevauchées. C’est d’ailleurs en les observant que son inventeur, physiothérapeute de métier, remarque que ces derniers changent très souvent la position de leurs mains sur leur guidon. Les cyclistes choisissent naturellement une position qui les soulage sans pour autant atteindre un confort et une sécurité optimale ».

A la différence des cornes classiques, le SPIRGRIPS® vient s’installer entre la poignée et la fixation des freins. Cette position vous permettra d’adopter une posture plus confortable et sécurisante sur les sentiers. Le lien avec le cintre reste toujours entier. Contrairement au TOGS Voir le test, la main occupe une position bien plus relevée, qui est à mon sens un peu moins pratique et rapide pour intervenir sur les freins.

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

  • Guidon droit et de Æ22 millimètres,
  • Matériau : Aluminium,
  • Insert et visserie inoxydables,
  • Serrage : de 3 à 5 Nm maxi
  • Poids : 120gr

INSTALLATION ET REGLAGE

L’installation est grandement simplifiée et très rapide contrairement à la première génération des TOGS. Il n’est nullement nécessaire d’enlever les poignées, les freins etc. pour venir positionner les SPIRGRIPS. Les SPIRGRIPS disposent d’une charnière et d’une indication sur le sens de montage avec un repère « Left & Right ».

Avant de les serrer définitivement, il est indispensable de prendre deux ou trois précautions.

  1. Trouver le bon positionnement des SPIRGRIPS sur le cintre sans être gêné par le système SRAM XLoc Full Sprint par exemple,
  2. Prendre le temps de bien régler l’angle d’inclinaison, la distance entre la potence et les SPIRGRIPS.

Les deux étapes ont une importance capitale sur l’objectif des SPIRGRIPS qui est : d’assurer une position confortable, sécurisante, en gardant toute la maitrise du vélo sur tous les types de terrains que peu offrir le VTT.

TEST TERRAIN :

Rien de mieux que des longues chevauchées dans l’Eure et dans les Côtes d’Amor pour éprouver et juger les apports des cornes SPIRGRIPS. Le choix des différents parcours a été prépondérant, puisqu’ils devaient disposer d’une belle variation de sensations, avec des ligues droites, de nombreux singles, des belles montées et descentes.

Sur les longues lignes droites ou longues montées, je pose mes mains sur les SPIRGRIPS et je ressens un confort indéniable. La position ainsi adoptée est stable puisqu’on garde toute la maitrise du cintre. A l’approche d’un virage fermé, je dois quitter rapidement les SPIRGRIPS pour plus de sécurité.

Malgré le soubresaut du terrain, le maintien est bon et sans reproche.  Les SPIRGRIPS font le boulot sans broncher.

Agréable et reposant…

Sur les passages techniques et étroits, les choses se compliquent un peu et montrent les limites d’un produit résolument pas étudié pour ce type d’utilisation. Il est absolument inenvisageable de venir mettre les mains sur les poignées, l’écartement des mains est bien trop réduit et offre une position peu rassurante à mon goût.

Sur les montées et descentes techniques, mon ressenti est identique à celui des passages techniques.

En ce qui concerne les relances, on est bien loin des cornes traditionnelles offrant pour le coup beaucoup plus d’amplitude dans le mouvement et assurant un surcroit de nervosité.

BILAN DU TEST

L’esthétisme n’est qu’une affaire de gout. Pour ma part, je ne suis pas un adepte de premier ordre, trouvant les SPIRGRIPS disgracieuses sur le CANYON LUX CF 9.9. Le positionnement des SPIRGRIPS est tributaire aussi de l’emplacement restant sur le cintre. Sur le Cannondale et malgré un cintre de 760mm, je suis gêné pour venir installer les poignées. La position du XLoc Full Sprint ne permet pas de placer mes mains avec confort et sécurité.

Une fois les mains placées sur les SPIRGRIPS ont ne peut qu’apprécier le confort et à la bonne prise en main dus à une forme ergonomique particulièrement bien étudiée. Il n’est pas exclu d’utiliser les SPIRGRIPS pour relancer en sortie de virage ou sur un faux plat. Dans les montées à fort pourcentage, on revient naturellement placer les mains à l’extrémité du cintre.

Les SPIRGRIPS sont une belle découverte. Si vous êtes un adepte des longues chevauchées ou que vous ayez besoin d’alterner le positionnement de vos mains sur le cintre, alors les SPIRGRIPS sont faites pour vous.

Des nouvelles SPIRGRIPS viennent de voir le jour se déclinant en deux versions route et VTT, plus épurées pour encore plus de légèreté. Elles sont également disponibles en blanc ou noir.

Sachez Les SPIRGRIPS sont homologuées pour la compétition par l’UCI.

http://www.spirgrips.com/fr

Cet article a été lu 3595 fois